A
A

Crypto : Les investisseurs taïwanais mis en garde !

ven 18 Nov 2022 ▪ 15h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

La Commission de surveillance financière (FSC) de Taïwan a publié un communiqué jeudi concernant l’état du marché des cryptos avec l’effondrement de FTX. Le régulateur financier taïwanais a expliqué les risques liés à l’investissement dans les cryptos après ce regrettable événement.

Crypto, Taïwan, FTX

Le régulateur de Taïwan tire la sonnette d’alarme

L’exchange en faillite FTX était l’une des plus grandes entreprises crypto à l’échelle mondiale. Mais il s’est effondré de manière spectaculaire après une série de décisions prises par son PDG Sam Bankman-Fried. Ce fut un véritable coup dur pour des millions d’investisseurs particuliers et institutionnels dans le monde. Actuellement, l’exchange, qui a cessé toute activité, fait l’objet d’enquêtes dans plusieurs pays comme les États-Unis et Taïwan. En effet, il est soupçonné d’avoir commis des infractions : des violations de valeurs mobilières.

Cela dit, les analyses effectuées jusqu’ici, après l’effondrement de FTX, ont révélé que des centaines de milliers de Taïwanais ont investi dans l’exchange déchu. Dans ce contexte, la Commission de surveillance financière de Taïwan a demandé aux investisseurs de se méfier du secteur crypto. Elle a rappelé que le secteur est caractérisé par deux éléments. « Le manque de transparence et la volatilité des prix ». La commission a indiqué que cette industrie est ainsi liée à des risques extrêmement élevés.

La mise en garde du régulateur relayée par la presse locale

Selon elle, les Taïwanais doivent s’éloigner des investissements dans les produits financiers risqués disponibles sur les plateformes d’actifs virtuels comme FTX. Elle a précisé qu’elle ne compte pas cesser de surveiller de près tout ce qui est lié à FTX et aux cryptos. Elle compte également examiner la façon dont les juridictions des autres pays réagissent à la situation.

L’objectif des acteurs de la crypto : redresser le marché

La mise en garde de la FSC survient après que des victimes taïwanaises ont essayé de créer un groupe d’auto-sauvetage en ligne. L’objectif de ce groupe est de trouver une solution pour faire face aux conséquences de l’effondrement du marché des cryptos.

Il faut savoir que la majorité des acteurs cryptos étudient actuellement les possibilités de redressement du secteur. L’exchange Binance, par exemple, compte mettre en place un fonds pour la relance de l’industrie des cryptos.

La loi taïwanaise sur les valeurs mobilières et les échanges ne reconnait que les Securities Token Offerings (STO). Les opérations liées à ceux-ci sont d’ailleurs soumises à la réglementation et à la surveillance du gouvernement taïwanais. L’investissement dans tout autre type de monnaies virtuelles ou des produits dérivés de celles-ci n’est pas autorisé par la FSC de Taïwan.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !