la crypto pour tous
A
A

Crypto : l’initiative de la sénatrice Warren pour enrailler le blanchiment de capitaux

ven 02 Juin 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Regulation Crypto

La sénatrice Elizabeth Warren est contre l’émergence des cryptos. Alors qu’on soupçonne ces dernières de contribuer à blanchir le revenu d’activités illégales, la sénatrice se sent investie d’une mission. Celle de faire en sorte que de telles activités ne prospèrent plus.

Un drapeau américain avec des pièces de cryptos

Un projet de loi pour endiguer le blanchiment d’argent via les cryptos

Les cryptos sont un moyen couramment utilisé pour donner un semblant de légalité à des activités qui ne le sont pas. Une situation inacceptable pour Elizabeth Warren, sénatrice démocrate de l’État du Massachusetts.

De ce fait, la femme politique veut intervenir pour changer la donne. Pour cela, rien de mieux qu’un projet de loi sur la question. Si le texte est adopté, il permettrait de mettre fin au blanchiment des capitaux via les cryptos.

Lors d’une audition au Congrès mercredi 31 mai, la femme politique, également universitaire, a défendu le bien-fondé de son initiative. Il ne s’agirait pas, à l’en croire, d’une énième expression de sa position ouvertement anti-crypto.

https://twitter.com/DavidAd75944560/status/1664033506656387072

Il est en quelque sorte question de couper les vivres à nombre d’activités jugées illégales. Ceci, parce qu’elles utilisent les cryptos pour dissimuler leurs plus-values illicites, aux yeux et à la barbe des autorités.

C’est notamment le cas de la vente de drogues. Les chiffres de la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis sont particulièrement alarmants à ce sujet. Chaque jour, ce serait au moins 150 personnes qui meurent d’une overdose de fentanyl.

Cet opioïde synthétique serait essentiellement vendu dans des circuits clandestins liés au Mexique voisin, et à la Chine. D’après Warren, qui cite des données fournies par la plateforme Elliptic, « 54 milliards de dollars de pilules de fentanyl » auraient été produites dans le pays.

Ceci, grâce aux services de 90 fournisseurs chinois qui utiliseraient les cryptos pour brouiller l’origine douteuse de leurs activités. « Les cryptomonnaies aident à financer le commerce du fentanyl. Et nous avons le pouvoir d’y mettre fin. Il est temps », a déclaré Warren lors de son audition. Ces situations révèlent la pertinence d’une régulation du marché américain des cryptos. Réglementation qui peine encore à voir le jour.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.