A
A

Crypto : L’UE décrète de nouvelles sanctions contre la Russie

mar 19 Déc 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Paiement

Par vague, l’Union européenne (UE) prend depuis l’invasion de l’Ukraine, des sanctions en tout genre contre la Russie. Le but étant d’étouffer l’économie du pays. Dans cette logique, l’organisation européenne vient d’adopter une 12e vague de sanctions ciblant typiquement les activités crypto menées par des russes.

Crypto : Nouvelles sanctions de L'UE contre la Russie

La Russie interdit de fournir des services crypto

L’Union européenne (UE) a renforcé ses sanctions à l’encontre de la Russie. Elle a notamment imposé des règles plus strictes aux ressortissants et aux résidents russes en ce qui concerne les activités liées aux cryptos.

Ces restrictions, divulguées lundi 18 décembre par la Commission européenne, visent spécifiquement les particuliers russes. Elles interdisent à ces derniers de posséder ou de contrôler des fournisseurs de services crypto.

Autrement dit, l’EU cible directement les personnes de nationalité russe et et celles résidant dans le pays. Ceux-ci étant explicitement interdits d’occuper des postes au sein des organes de direction des entités fournissant des services crypto.

L’UE explique la mesure par sa volonté d’amplifier les limitations sur les services de portefeuille, de compte ou de garde crypto offerts aux particuliers en Russie. Un moyen pour elle d’enrayer les efforts de contournement de ses sanctions initiales contre le pays.

Une suite logique d’une restriction imposée il y a un an

En octobre 2022, l’UE a interdit aux citoyens russes d’exploiter des portefeuilles crypto à l’intérieur de ses frontières. La nouvelle mesure de l’UE peut s’analyser comme une évolution de cette restriction géographique antérieurement imposée.

Pour rappel, cette mesure avait notamment fixé un plafond de 10 000 euros pour les transactions crypto effectuées pour les citoyens russes. Une décision qui visait à limiter davantage les activités financières russes dans l’espace crypto.

C’était l’une des facettes de la réponse de l’UE à la « guerre d’agression contre l’Ukraine » menée par la Russie. L’institution communautaire ayant mis en œuvre des mesures restrictives ciblées, des sanctions individuelles, des sanctions économiques. Le but étant d’empêcher le Kremlin de poursuivre la guerre.

Près de deux ans après, la guerre russo-ukrainienne se poursuit toujours malgré les sanctions, crypto entre autres, imposées à la Russie. Faut-il le préciser, le pays n’est pas le seul à subir de telles sanctions. L’UE a notamment étendu ses restrictions à la Biélorussie et à l’Iran. 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.