A
A

Crypto : De nouvelles sanctions contre la Russie ?

ven 07 Oct 2022 ▪ 13h00 ▪ 4 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Depuis que la Russie est entrée en guerre avec l’Ukraine, ses relations diplomatiques avec l’Union européenne (UE) se sont progressivement refroidies. L’organisme européen a multiplié des sanctions économiques vis-à-vis du Kremlin pour l’asphyxier. Dans un premier temps, l’UE avait opté pour la limitation des transactions en bitcoin et crypto avec Moscou. Désormais, l’institution compte aller encore plus loin en interdisant formellement toute transaction à partir de cryptos et du bitcoin. C’est la commission européenne qui a annoncé les nouvelles mesures dans un communiqué.

union europeenne, crypto, MiCA
L’Union européenne double les sanctions contre la Russie

La commission de l’UE double les sanctions contre la Russie

Ce n’est un secret pour personne, la guerre en Ukraine a détérioré les relations entre l’UE et la Russie. À défaut d’intervenir militairement contre Moscou, les puissances occidentales ont trouvé des mesures financières pour contenir le Kremlin. Parmi les sanctions économiques adoptées, il y avait la limitation des transactions faites à base de bitcoins ou de cryptomonnaies. Étant donné que la Russie intensifie les manœuvres pour homologuer les cryptos, l’UE a décidé de jouer les trouble-fêtes.

L’Union prévoit par exemple des sanctions qui ne limitent plus seulement, mais qui interdisent définitivement des transactions en monnaies numériques en Russie. La Commission de l’UE a manifesté son satisfecit à travers une déclaration : « La Commission se félicite pour l’adoption par le Conseil d’un huitième paquet de sanctions sévères contre la Russie pour son agression contre l’Ukraine », pouvait-on lire dans un communiqué. Avant ces nouvelles sanctions, les transactions en bitcoin et cryptos ne pouvaient pas aller au-delà des 10 000 euros. Désormais, les portefeuilles, sévices de garde en BTC et cryptos sont interdits.

Les transactions en bitcoin et crypto interdites en Russie

Cette sanction n’est pas anodine, elle fait suite à certaines informations en provenance de la Russie. En effet, le pays le plus vaste au monde en termes de superficie aurait radicalement changé sa politique financière. Jadis opposée à l’usage du bitcoin et autres altcoins, le Kremlin se rapproche progressivement de l’adoption des cryptos. En effet, Moscou aurait, par l’intermédiaire du ministère des Finances, autorisé l’usage des cryptos dans le cadre des échanges transfrontaliers. Il y a quelques semaines, le vice-ministre des Finances russe, Alexei Moiseev, justifiait l’intérêt soudain de son pays pour les monnaies numériques en ces termes : « il n’y a aucun moyen de se passer des règlements transfrontaliers en cryptomonnaie ».

Actuellement, le ministère des Finances et la Banque Centrale russe collaborent pour le lancement du rouble numérique et l’adoption des cryptos dans les échanges transfrontaliers. En dehors des cryptos, les nouvelles sanctions portent aussi sur les particuliers, de même que les entités de certaines régions comme : Donetsk, Luhansk, Kherson et Zaporizhzhia. Comme chef d’accusation pesant sur les personnes visées, il y a logiquement un rôle dans « l’occupation russe, l’annexion illégale et le simulacre de « référendums » » dans les entités citées plus haut.

En définitive, l’UE durcit le ton avec des nouvelles mesures qui vont au-delà de la sphère économique. Par ailleurs, l’organisme aurait également inclus des sanctions relatives à la défense, l’accès militaire et la liste n’est pas exhaustive.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !