A
A

Silk Road : Un accusé plaide enfin coupable et 50 676 bitcoins saisis

mar 08 Nov 2022 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Silk Road a été une plateforme d’envergure via laquelle on pouvait se procurer des articles et des services illégaux. Les utilisateurs pouvaient y effectuer leurs achats sur le dark web, dans l’anonymat. Dans ces conditions, la plateforme ne pouvait pas se servir des méthodes bancaires classiques. Elle avait donc décidé d’autoriser les paiements en bitcoins. Finalement, les autorités américaines ont procédé à la fermeture de Silk Road. Ensuite, le 9 novembre 2021, elles ont fait perquisitionner le domicile d’un homme appelé James Zhong. Les forces de l’ordre ont réussi à y saisir 50 676,178 518 97 BTC. À l’époque, il s’agissait de la plus grande saisie de cryptos réalisée par le ministère américain de la Justice. James Zhong a été accusé de fraude électronique commise en septembre 2012.

Bitcoin, Crypto, Silk Road

Les autorités américaines « n’arrêteront pas de suivre l’argent »

Aujourd’hui, le département de la Justice des États-Unis a publié un communiqué annonçant que l’accusé James Zhong a plaidé coupable le vendredi 4 novembre 2022. « James Zhong a commis une fraude électronique il y a plus de dix ans lorsqu’il a volé environ 50 000 bitcoins sur Silk Road. Pendant près de dix ans, la localisation de cette énorme quantité de bitcoins manquants s’est transformée en un mystère de plus de 3,3 milliards de dollars », a expliqué le procureur américain Damian Williams.

Selon Williams, les forces de l’ordre ont dû mener une recherche de pointe pour réussir à retrouver les cryptos. Le procureur a souligné : « Cette affaire montre que nous n’arrêterons pas de suivre l’argent, aussi habilement caché soit-il, même jusqu’à une carte de circuit imprimé au fond d’une boîte de pop-corn ».

L’annonce du Département de la justice

Le stratagème sophistiqué utilisé pour commettre la fraude crypto

Selon Tyler Hatcher, l’agent spécial en charge de l’IRS-CI, Zhong a volé les bitcoins sur Silk Road grâce à un stratagème sophistiqué. De même, il a effectué une multitude de transactions complexes pour cacher son butin.

« Les agents spéciaux de l’IRS-CI sont les meilleurs au monde pour suivre l’argent dans le cyberespace ou partout où nos enquêtes financières nous mènent. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires du bureau du procureur américain pour traquer ces criminels et les traduire en justice », a précisé Tyler Hatcher.

James Zhong a reconnu avoir commis une fraude électronique en acquérant illégalement plus de 50 676 bitcoins sur Silk Road. Les fonds ont été retrouvés en novembre 2021 dans des appareils qui se trouvaient au domicile de l’accusé.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !