A
A

Cryptos : Vauld obtient un sursis contre ses créanciers

sam 12 Nov 2022 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Paola Same

Cela fait un moment que le prêteur de cryptos Vauld navigue en eaux troubles. Il y a quelques mois, la plateforme avait interrompu les retraits de ses clients. En proie à des difficultés financières avec des dettes s’élevant à 400 millions de dollars, la start-up singapourienne avait obtenu un moratoire des autorités. Ce sursis qui allait jusqu’au 07 novembre a été prolongé au 20 janvier. L’objectif étant de lui permettre d’explorer les pistes afin d’assainir sa situation financière.

Vauld, prêteur de cryptos
Vauld obtient la protection des autorités contre ses créditeurs

Vauld dans l’œil du cyclone

À titre de rappel, nous vous évoquions déjà le trimestre passé la tourmente dans laquelle se trouvait plateforme Vauld. Ce qui avait commencé compte un conte de fées il y a trois ans a tourné au désastre. Ainsi, la plateforme est désormais dans l’incapacité de rembourser ses créanciers. De ce fait, les autorités singapouriennes lui ont fait grâce d’un nouveau délai pour résorber sa situation.

L’information de cette nouvelle prolongation a été révélée par le journal The Block suite à un courriel de Vauld sur lequel il a mis la main. Bien que la demande initiale d’extension de Vauld était jusqu’au 07 mars 2023, celui du 20 janvier lui est tout de même favorable. Dans tous les cas, la plateforme n’exclue pas de demander une nouvelle extension au 07 mars.

Un preneur pour le prêteur de cryptos ?

La plateforme concurrente de Vauld, Nexo est pressentie pour l’acquérir. Du moins, c’est ce que déclarait Nexo il y a quelques mois. Cette dernière a en revanche sollicité un délai supplémentaire de 30 jours pour achever sa due diligence. De plus, ses déboires avec les autorités américaines ne viennent pas arranger ses affaires. Toutefois, Vauld déclare avoir d’autres options si Nexo ne l’acquiert pas.

Un malheur ne vient jamais seul

Comme si ses difficultés financières ainsi qu’un contexte de marché morose dans les cryptos n’étaient pas suffisants, Vauld essuie encore un autre revers. En effet, le tribunal lui a ordonné de soumettre une déclaration sous serment d’ici le 25 novembre. Ainsi, le prêteur  de cryptos est sommé de répondre aux questions de sa filiale indienne, Flipvolt Technologies impliquée dans une affaire de blanchiment d’un client. Cette injonction fait suite au gel de ses avoirs d’une valeur de 46 millions par les autorités indiennes.

Vauld mentionne dans son courriel sa volonté de venir à bout de ses problèmes financiers en déclarant : « Nous sommes déterminés à alléger les difficultés rencontrées par nos créanciers, et la société s’efforce de parvenir à une restructuration qui serait dans l’intérêt des créanciers ». Cependant, les dépôts sont toujours suspendus sur la plateforme. Aussi, c’est une affaire à suivre de très peu avec le risque d’insolvabilité qui devient prépondérant dans la DeFi.

Source : The Block

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Paola Same avatar
Paola Same

Professionnelle de la finance, je considère la blockchain comme une véritable révolution grâce à toutes ses innovations qui ont un impact mondial. C’est avec passion que je prends part à cette nouvelle ère numérique à travers mes articles.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !