la crypto pour tous
A
A

Économie : La Chine riposte aux tarifs de l'UE avec une enquête explosive !

dim 07 Juil 2024 ▪ 5 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Investissement

Les tensions entre la Chine et l’Union européenne montent d’un cran avec de récentes mesures commerciales. Tandis que Bruxelles cible les véhicules électriques chinois avec de nouveaux tarifs, Pékin réagit en enquêtant sur un secteur clé de l’exportation européenne.

Économie : Conflit commercial entre la Chine et l'UE

Enquête anti-dumping sur le brandy européen en Chine

Vendredi dernier, la Chine a intensifié son enquête anti-dumping sur les importations de brandy européen, en annonçant une audience publique pour le 18 juillet. Cette initiative coïncide avec la mise en place de tarifs provisoires allant jusqu’à 37,6% sur les véhicules électriques chinois par l’Union européenne.

La mesure chinoise vise à évaluer si les producteurs européens, notamment Martell, Rémy Martin et Hennessy, vendent leurs produits en dessous des prix du marché, une accusation qu’ils auront l’occasion de contester lors de cette audience à Pékin. La réunion a été sollicitée par les maisons de cognac européennes, dont Martell et Société Jas Hennessy & Co., qui sont déterminées à défendre leur position.

Cette action survient alors que les relations commerciales entre Bruxelles et Pékin sont de plus en plus tendues. En janvier, Pékin avait déjà lancé une enquête similaire sur les importations de brandy et, en juin, une autre sur les expéditions de porc en provenance de l’UE.

La Chine a clairement indiqué qu’elle souhaitait continuer les négociations pour éviter une escalade tarifaire, mais elle est prête à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger ses industries. La période de quatre mois pendant laquelle les tarifs sur les véhicules électriques restent provisoires sera cruciale, les pourparlers intensifs entre les deux parties devant se poursuivre pour tenter de trouver un terrain d’entente.

Conséquences et réactions des parties prenantes

La réponse de la Chine aux tarifs provisoires de l’UE sur les véhicules électriques ne s’est pas faite attendre. Pékin a immédiatement intensifié son enquête sur les importations de brandy européen et a lancé une nouvelle enquête sur le porc européen, touchant les exportations de la France et de l’Espagne, deux des plus fervents partisans des mesures tarifaires de l’UE.

De plus, la Chine envisage des enquêtes supplémentaires sur les produits laitiers et les voitures à moteur thermique en provenance d’Europe, dans le but apparent de faire pression sur des pays comme l’Allemagne, où les constructeurs automobiles réalisent un tiers de leurs ventes en Chine. Cette stratégie vise à diviser les soutiens européens aux tarifs tout en montrant la détermination de Pékin à protéger ses intérêts économiques.

En parallèle, l’Union européenne a confirmé que les tarifs provisoires de 37,6% sur les véhicules électriques chinois sont désormais en vigueur, avec une période de quatre mois pour que les constructeurs commentent ces mesures. Pendant ce temps, les entreprises chinoises comme SAIC Motors, Geely et BYD subissent les premières répercussions, leurs actions à Hong Kong ayant déjà chuté.

Les analystes estiment que cette escalade pourrait perturber gravement l’économie et les relations commerciales sino-européennes si aucune solution n’est trouvée. La situation est d’autant plus complexe que Pékin a accusé Bruxelles d’utiliser les enquêtes anti-dumping pour espionner les chaînes d’approvisionnement chinoises, alimentant ainsi les tensions et les incertitudes pour les industries des deux côtés.

Alors que les discussions entre la Chine et l’UE se poursuivent, l’issue de cette confrontation tarifaire reste incertaine. Les industries concernées observent de près chaque mouvement, conscientes que les décisions prises pourraient avoir des répercussions majeures sur l’économie, les échanges commerciaux et la stabilité économique mondiale.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.