A
A

Forum Économique Mondial (WEF) : Ce n’était pas un « hiver crypto » mais un « âge de glace »

mar 03 Jan 2023 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

L’hiver crypto de 2022 a été rude : 2 000 milliards de dollars de valeur marchande se sont envolés. Mais pour Dante Disparte, responsable du Digital Currency Governance Consortium du WEF, les cryptomonnaies connaîtront un sort dissemblable en 2023. Décryptage !

Photo de Dante Disparte

Une nostalgie des 3 000 milliards de dollars de capitalisation boursière ?

2022 fut une annus horribilis tant pour les investisseurs en cryptomonnaies que pour les développeurs de projets phares dans le secteur. Successivement, ces derniers ont déposé leur bilan ou suspendaient les retraits sur leur plateforme pour signaler un état de santé pitoyable. Rien qu’à la fin de l’année, le prêteur de cryptos Midas a laissé paraître que tout va mal dans son écosystème.

Le 2 janvier, Dante Disparte de WEF a écrit un article de blog traitant de l’avenir des cryptomonnaies pour l’année 2023 naissante. Il y a notamment parlé d’une lourde perte de la valeur marchande de ces actifs : elle se rapproche de 2 000 milliards de dollars. En faisant la soustraction aux 3 000 milliards de dollars de fin 2021, il ne resterait plus qu’entre 800 et 1 000 milliards de dollars de capitalisation boursière pour les cryptos.

« Des millions de consommateurs et d’entreprises ont perdu de l’argent et, ce qui est peut-être plus dommageable pour une industrie et une technologie naissantes, la confiance fondamentale de la promesse de la crypto-finance, qui était censée corriger bon nombre de méfaits ayant donné lieu à la crise financière de 2008, s’estompe », a-t-il précisé.

M. Disparte table plutôt sur une « ice age » (âge de glace) au lieu d’amoindrir la situation par « hiver crypto »

Cryptomonnaies et remède anti-froid

Confiant d’un éventuel dénouement de situation, Dante Disparte a souligné que :

« De même qu’il a fallu l’éclatement de la bulle Internet au début des années 2000 pour que l’avenir de l’Internet soit confié à des entreprises, des modèles économiques et des cas d’utilisation plus durables, l’année 2022 marquera peut-être le passage de la technologie des cryptomonnaies et de l’infrastructure blockchain à des mains plus solides. »

En d’autres termes, la patience tant prônée par le président salvadorien Nayib Bukele est toujours de mise. En effet, les cryptomonnaies et les blockchains se trouvent pour le moment à une phase prématurée. Dire qu’elles commencent à intéresser les plus grands acteurs de la Finance comme JPMorgan.

Le WEF attend beaucoup plus de reconnaissance, d’expérimentation, de coordination, et pourquoi pas de réglementation. Il faudra également tirer des leçons de l’histoire. Cette dernière ne nous a-t-elle pas appris l’existence de gens cupides, de criminels et de mal intentionnés, rien que pour 2022 ? « En effet, aucun secteur n’est sans risque, et surtout pas un secteur impliquant de l’argent », a-t-il conclu.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !