A
A

Le prêteur de cryptos Midas sort anéanti de cette « annus horribilis » 

mer 28 Déc 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Qualifier cette situation d’hiver crypto reviendrait à l’amoindrir considérablement. L’expression « blizzard crypto » serait plus approprié si l’on se réfère à la tempête hivernale qui sévit aux États-Unis en ce moment. Avant de boucler cette horrible année, nous vous informons que la société d’investissement en cryptomonnaies Midas a dû fermer sa plateforme.

Midas, le prêteur de cryptos sort anéanti de cette « annus horribilis »

Midas, adieu DeFi et cap sur la CeDeFi

Dans cette histoire d’effondrement de grandes sociétés crypto, « personne n’a gagné », a répliqué CZ lors d’une récente rixe verbale avec SBF. Le journal américain Fox News juge également qu’« il n’y a pas de héros dans la saga Sam Bankman-Fried ».

Malheureusement, l’absence de héros dans son écosystème n’a pas arrangé les choses pour le prêteur de cryptomonnaies Midas. D’après CoinDesk, Midas Investments aurait perdu, au printemps 2022, 50 millions de dollars. Ce qui représente 20 % de ses actifs sous gestion (AUM), lesquels sont évalués à 250 millions de dollars. Par ailleurs, l’effondrement de Celsius et de FTX a poussé les investisseurs de Midas à retirer plus de 60 % de ces AUM.

Sur le blog de l’entreprise, le fondateur et PDG Iakov « Trevor » Levin a également écrit que :

« Sur la base de cette situation et des conditions actuelles du marché du CeFi, nous avons pris la décision difficile de fermer la plateforme. »

Annonce de la fermeture de Midas sur Twitter

Pour Levin, l’heure de l’élaboration d’un projet basé sur la finance décentralisée centralisée (CeDeFi) a sonné.

Ces catalyseurs de l’hiver crypto

Vous souvenez-vous encore de cette époque où Sam Bankman-Fried faisait pour la première fois la une des journaux ? C’était en octobre 2021, période faste pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies. Le marché oscillait entre 2 000 et 3 000 milliards de dollars ces temps-là. Parallèlement, le PDG déchu de FTX, alors âgé de 29 ans, allait donner ses 22,5 milliards de dollars pour le bien de l’humanité.

Mi-décembre, The Washington Post a accordé un article sur les entreprises qui ont aggravé la situation déjà fâcheuse des cryptomonnaies. Parmi eux figurent :

  • Terraform Labs : dont le patron en fuite n’a pas toujours été débusqué ;
  • Celsius Network : les rendements astronomiques de 30 % offert par Celsius ne sont plus que de l’histoire ancienne ;
  • Voyager Digital et 3AC : heureusement que le premier a été acquis par Binance.US ;
  • BlockFI : que SBF a tenté de sauver à un certain moment ;
  • FTX : dont l’ex-PDG n’est plus en prison.

La main de Midas, qui changeait en or tout objet, aurait aidé Midas Investissement dans ses malheurs. Malheureusement, cela reste un mythe.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !