A
A

Bitcoin (BTC) : qu’est-ce que Silk Road ?

lun 15 Nov 2021 ▪ 13h00 ▪ 5 min de lecture - par Nicolas

Silk Road est une ancienne plateforme qui permettait de se procurer des objets ou des services illégaux sur le dark web. Sa particularité est qu’il était possible de régler tous les achats avec du Bitcoin afin de permettre aux utilisateurs de garder une certaine forme d’anonymat et au site de recevoir des paiements.

Hacker

Ce fût en partie à cause de Silk Road que les cryptomonnaies ont longtemps été associées à des activités illégales et permettant aux criminels de se financer.

Que permettait d’acheter Silk Road ?

Bien qu’il fût possible d’acheter une multitude de choses différentes sur Silk Road, ce que l’histoire a retenu se limite généralement aux choses illégales. C’est d’ailleurs à cause de cette composante que le site possède cette réputation sulfureuse.

Ainsi, il était possible de s’acheter toutes sortes de drogues différentes, de commander des meurtres en faisant appel à des tueurs à gage ou encore de recourir aux services de prostituées (illégal dans de nombreux pays). La liste des choses illégales qu’on pouvait se procurer grâce à Silk Road n’avait en fait pas vraiment de limites.

Toutefois, le site avait une certaine « éthique » et interdisait par exemple les choses en rapport avec la pédophilie.

Pourquoi est-ce que ce site web a impacté négativement l’image du Bitcoin ?

Pour des raisons évidentes, Silk Road ne pouvait pas recevoir de paiements via des méthodes bancaires traditionnelles. En effet, pour obtenir ces dernières, il fallait décliner son identité, ce que le responsable du site ne voulait bien évidemment pas faire devant la multitude de choses illégales proposées.

De ce fait, Silk Road a donc décidé d’accepter les paiements avec un nouveau moyen de paiement qui venait de sortir à l’époque : le Bitcoin. Aussi bien le gérant du site que les utilisateurs pouvaient donc rester anonyme en effectuant des transactions sur le site puisqu’il n’existait aucune procédure KYC à l’époque pour lier l’adresse d’un wallet BTC à une personne réelle.

Cela a donc, dans l’esprit des autorités judiciaires de nombreux pays, lié le Bitcoin avec des activités illégales. Cette réputation a collé à la peau des cryptomonnaies pendant de nombreuses années et ce n’est que très récemment que les actifs numériques ont réussi à obtenir leur réputation positive d’aujourd’hui, même si certaines personnes ont toujours en tête que le Bitcoin sert à réaliser des opérations illégales.

Comment s’est terminée cette histoire ?

Sans surprise, le site Silk Road a été fermé par les autorités américaines. Ces dernières n’appréciaient bien évidemment pas qu’une telle plateforme puisse proposer toute une série de produits illégaux aux Etats-Unis.

L’enquête à été longue pour identifier le responsable du site, Ross Ulbricht. En effet, puisque les adresses des portefeuilles Bitcoin étaient très difficiles à lier à des identités réelles, il a fallu faire de nombreux regroupements et des analyses poussées pour mettre la main sur cet individu.

Pour la petite histoire, Ross Ulbricht s’est fait coincer à cause d’un vieux message postée sur un forum qui utilisait la même adresse e-mail que la sienne. Les policiers ont ensuite pu l’intercepter dans une bibliothèque en s’assurant qu’il ne détruise pas toutes les données présentes sur son ordinateur portable afin d’avoir des pièces à conviction contre lui.

Conclusion sur Silk Road

Silk Road fut la première plateforme d’envergure qui a permis l’utilisation des cryptomonnaies pour régler des achats illégaux. Bien que ce ne soit pas le premier site à autoriser le paiement avec des actifs numériques pour accomplir des actions illégales, ce fut celui qui a eu le plus d’échos.

Finalement, les choses se sont très mal terminées pour le gérant du site. Il s’est fait attrapé par le FBI et purge désormais une peine de prison jusqu’à la fin de ses jours.

Retour au lexique

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas avatar
Nicolas

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 23 926,00 $ 3.29%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 829,20 $ 7.35%
DEFI (DEFIPERP) 3 769,70 $ 6.39%
MARKETS (ACWI) 90,90 $ 1.63%
GOLD (XAUUSD) 1 797,26 $ 0.18%
TECH (NDX) 13 249,60 $ 1.86%
CURRENCIES (EURUSD) 1,03 $ 1.18%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845040 £ -0.01%
CRUDEOIL (USOIL) 88,18 $ -2.58%
IMM. US (REIT) 2 621,52 $ 1.17%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document
Partenaires Affiliés
Ovr logo OVR La plateforme metaverse- Visiter
Bybit logo Bybit La plateforme de trading en cryptos- Visiter
Huobi logo Huobi Plateforme d'échange de Cryptomonnaies- Visiter
Sorare Logo Sorare Le jeu de fantasy football mondial- Visiter
Etoro Logo Etoro Le trading social de cryptos Disclaimer: 78% des comptes CFD perdent de l'argent - Visiter
En bourse logo En Bourse Formations, applications et accompagnement dédiés aux traders indépendants- Visiter
Koffy logo Koffy Agrégateur d'infos Web3 propulsé par l'IA !- Visiter
Coinhouse logo Coinhouse L'objectif de Coinhouse est de rendre les crypto-actifs accessibles à toutes et à tous.- Visiter
crypto excel logo Crypto Excel Le gestionnaire de portefeuille crypto par excellence- Visiter