Qu’est-ce qu’un fork ?

sam 16 Oct 2021 ▪ 13h00 ▪ 6 min de lecture - par Nicolas Impellizzeri

Le terme fork provient de l’anglais et n’a rien à voir avec sa traduction française « fourchette ». Dans le monde des cryptomonnaies, on utilise l’appellation fork pour désigner une blockchain qui se sépare en deux entités différentes à partir d’un certain bloc dans le cas d’un « hard fork » ou subit une mise à jour importante sur tout son réseau dans le cas d’un « soft fork ».

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur le « hard fork » que nous appellerons par abus de langage tout simplement « fork », puisqu’un « soft fork » peut être considéré comme une simple mise à jour d’une blockchain.

Pourquoi est-ce que les forks se produisent ?

Tout d’abord, il est à noter que certaines blockchains ne peuvent pas subir un fork du fait de leur conception. Pour celles-ci, il n’y a donc aucune raison qui puisse faire en sorte qu’un tel événement se produise.

En ce qui concerne les blockchains qui ont la possibilité de subir un fork, il y a principalement deux différentes raisons qui peuvent pousser la chaîne à se séparer en deux :

·         Les tokens hodleurs ne sont pas tous d’accord sur l’évolution que doit prendre le projet. Lorsqu’il n’est pas possible d’arriver à un compromis, le projet se sépare alors en deux chaînes différentes qui vont dès lors évoluer de façon indépendante ;

·         Il se peut que la blockchain ait subi une attaque dans le passé et que certaines personnes veulent revenir en arrière afin de rectifier ce problème, tandis que d’autres utilisateurs refusent cela absolument car la blockchain ne doit jamais être modifiée. Dans ce cas, la blockchain peut se scinder en deux, l’une revenant dans le passé, l’autre non.

Dans la majorité des cas, un fork se produit lorsque des divergences trop importantes apparaissent entre les membres du projet, le second cas étant beaucoup plus rare.

Comment se déroule un fork ?

Tous les forks ne se déroulent pas de la même façon. Par exemple, certains peuvent se produire lorsqu’on arrive à un certain bloc, tandis que d’autres à une date fixe ou lorsqu’un événement spécial s’est produit.

Dans certains cas, les utilisateurs doivent placer leurs tokens sur un portefeuille spécial pour recevoir les jetons du fork, tandis que dans d’autres situations les tokens issus du fork sont crédités automatiquement sur l’adresse où sont détenus les jetons de la blockchain originale.

Généralement, tous les utilisateurs reçoivent des jetons qui vont symboliser la nouvelle blockchain au prorata des tokens qu’ils détenaient à la base. Cela permet ainsi aux personnes qui ne croient pas dans la nouvelle blockchain de revendre leurs jetons et à ceux qui la supportent de les garder ou d’en acheter de nouveaux.

Quels sont les forks les plus célèbres ?

De nombreux forks ont déjà eu lieu. Cependant, nous n’allons mentionner que les trois que nous estimons les plus emblématiques :

Le fork le plus célèbre est probablement celui qui a eu lieu entre le Bitcoin et le Bitcoin Cash qui s’est déroulé le 1er août 2017. L’origine de ce fork remonte à une divergence entre les membres de la communauté quant à la taille que devait posséder les blocs.

Le second fork le plus emblématique est celui qui s’est déroulé sur le réseau Ethereum suite au piratage de The DAO. Certains membres de la communauté ont alors voulu revenir en arrière afin de corriger cela, tandis que d’autres n’ont pas voulu que la blockchain soit modifiée. Le 20 juillet 2016, le projet s’est alors séparé en deux, avec Ethereum Classic (ETC) qui a décidé de rester avec la blockchain originale et Ethereum (ETH) qui a décidé de revenir juste avant le piratage de The DAO.

Finalement, le troisième fork qui a le plus marqué les esprits est celui du Bitcoin Cash qui s’est séparé entre Bitcoin Cash ABC et Bitcoin Cash Satoshi Vision le 15 novembre 2018. Les partisans de chacune de ces blockchains se sont alors livrés une guerre qui a fait chuter les cours des cryptomonnaies, ce qui a bien fait réagir la communauté blockchain. Finalement, Bitcoin Cash ABC obtient la dénomination Bitcoin Cash (BCH), tandis que Bitcoin Cash Satoshi Vision deviendra Bitcoin SV (BSV).

Conclusion sur le fork

Les forks se déroulent lorsque des divergences trop importantes empêchent les membres d’une communauté reliée à une cryptomonnaie de parvenir à un compromis sur l’évolution de celle-ci ou lorsqu’un événement grave s’est produit.

Certains forks sont des succès et arrivent à devenir plus populaires que la cryptomonnaie originale, mais dans la majorité des cas, c’est l’actif numérique qui existait en premier qui garde le plus gros de la communauté à ses côtés car les investisseurs ont généralement plus d’affinités avec le projet de base.

Retour au lexique

Nicolas Impellizzeri

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.