EOS définition : qu’est ce que l’EOS ?

ven 03 Juil 2020 ▪ 12h37 ▪ 14 min de lecture - par Stephanie Guerrero

L’EOS est un projet de plateforme décentralisée qui aspire à remplacer l’Ethereum. Le but de son fondateur, Dan Larimer, est d’échafauder la plus grande plateforme de contrats intelligents (smart contracts) et d’applications décentralisées (dApps). L’EOS est également un token ERC20, c’est-à-dire un jeton (ou coin) qui exploite la blockchain Ethereum pour fonctionner. Retour sur la définition de l’EOS et sur son utilisation.

Qu’est-ce que l’EOS ?

Le projet EOS est simple : surpasser Ethereum. L’idée est de mettre en place et de proposer un système plus rapide, moins énergivore, et surtout qui ne souffre pas lorsque la demande augmente. C’est en quelque sorte une blockchain de l’Ethereum améliorée, en mesure de réaliser environ 300 000 transactions chaque seconde. À titre de comparaison, l’Ethereum ne permet actuellement qu’une quinzaine de transactions par seconde.

EOS souhaite surpasser Ethereum

Les créateurs et les promoteurs du projet EOS veulent produire un système d’exploitation qui dominerait le marché. Comment ? En facilitant l’installation de nouvelles blockchains et en déployant un dispositif gratuit qui n’oblige pas les utilisateurs à devoir payer pour effectuer une transaction. C’est dans cette optique qu’est né l’EOS en 2017, fruit de la réflexion menée par Dan Larimer. 

Le projet EOS a d’ailleurs connu une très forte médiatisation, illustrée par une levée de fonds (ICO) record de 4 milliards de dollars. Le fondateur d’EOS, Daniel Larimer, est également connu pour avoir contribué parallèlement au lancement de deux autres cryptomonnaies, Steem et BitShare. Moins connues, elles ont néanmoins déjà réussi à se hisser dans le top 40 des capitalisations des cryptomonnaies. Une performance remarquable lorsqu’on combien de cryptomonnaies il existe. 

BitShares est l'un des nombreux projets de Dan Larimer

Le protocole d’EOS fonctionne par le biais de la preuve d’enjeu déléguée (DPoS). C’est un mécanisme de validation des transactions qui ressemble en quelque sorte à une démocratie représentative : un gouvernement du réseau désigné par la totalité des possesseurs de tokens EOS (des jetons numériques), et un corps élu de 21 délégués en charge de la gestion des Supernodes. Ces derniers valident les transactions et stabilisent le réseau. 

Qu’est-ce qu’un token ERC20 ?

ERC20 est l’acronyme anglais qui veut dire Ethereum Request for Comments 20. Il s’agit d’une norme qui permet à Ethereum de valider ou non le token. L’EOS est un ERC20. Son fonctionnement exploite donc la blockchain Ethereum. Cette standardisation a permis le déploiement rapide d’un très large écosystème de tokens : Augur (REP), GNOSIS (GNO) ou Veritaseum (VERI).

On peut donc dire qu'un ERC20 provient d'Ethereum

Pour illustrer nos propos, voici les fonctions et les événements capables d’être gérés par un token ERC20 :

  • « name » : renvoie au nom du token ;
  • « symbol » : renvoie au symbole du token ;
  • « decimals » : renvoie au nombre de décimales du token ;
  • « totalSupply » : renvoie au nombre total de tokens qui existent ;
  • « balanceOf » : permet de consulter le nombre de tokens possédés par un compte ;
  • « allowance » : renvoie au nombre de tokens à soustraire au contrat de token d’une adresse ;
  • « transfer » : permet à un compte d’envoyer des tokens à un autre compte ;
  • « transferFrom » : permet le transfert de tokens d’une adresse à une autre, sans que l’adresse émettrice ne soit celle détentrice des jetons ;
  • « approve » : permet au propriétaire d’un contrat de token d’accepter un retrait.

Qu’est-ce que la preuve d’enjeu déléguée de l’EOS ?

La conception du fonctionnement du projet EOS repose sur un consensus singulier : la preuve d’enjeu déléguée (DPoS). C’est le mécanisme qui valide les transactions sur sa blockchain. La preuve d’enjeu déléguée dérive de la preuve d’enjeu classique (PoS pour Proof of Stake). Pour cette dernière, tous ceux qui détiennent des jetons peuvent devenir des développeurs et des nœuds de la chaîne de blocs. En contrepartie, ils perçoivent des récompenses, c’est-à-dire un certain volume de jetons.

Les blocs conservent les transactions, les chaînes mettent ces blocs en relation

À savoir : Ethereum, qui pour le moment utilise la preuve de travail, prévoit une conversion vers la preuve d’enjeu dans sa version 2.0. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la comparaison des deux mécanismes ici.

La preuve d’enjeu déléguée repose sur le vote démocratique des possesseurs de tokens. Ces votants élisent 400 délégués, mais seuls les 21 qui récoltent le plus de voix disposent de la compétence pour valider et enregistrer des blocs sur la chaîne. Ils disposent également d’autres pouvoirs qui permettent la pérennité de la blockchain.

Selon la méthode de EOS, seuls quelques mineurs sont autorisés à effectuer les validations

Ce mécanisme de consensus a l’avantage d’être bien plus rapide et économe en énergie. En revanche, sa centralisation, parfois considérée comme excessive, instaure une oligarchie aux prérogatives démesurées (21 personnes qualifiées de « témoins ») et peut engendrer des failles de sécurité. 

Chaque nouveau cycle sélectionne de façon aléatoire un témoin validateur. Si ce dernier ne parvient pas à produire de bloc dans le laps de temps imparti, le protocole de preuve d’enjeu déléguée désigne un témoin suivant. Ainsi, un bloc peut théoriquement être créé toutes les trois secondes. Ainsi, la DPoS permet d’éliminer les témoins peu performants, d’éviter les forks, et également de profiter d’un système moins énergivore que la Proof of Work.

À quoi sert l’EOS ?

Que vise le projet EOS ?

Le projet EOS vise à dépasser Ethereum, tout en ciblant des objectifs variés :  

  • Pas de frais de transactions pour une utilisation gratuite de la blockchain ;
  • Capacité à supporter des millions d’utilisateurs simultanément (scalabilité) ;
  • Facilité et flexibilité des forks ;
  • Faible latence ;
  • Optimisation de la charge de calcul.

À ce titre, EOS génère un réel engouement de la part de sa communauté, d’où des levées de fonds record. Ceux qui développent une blockchain sur EOS pourront construire et lancer leurs applications décentralisées en bénéficiant :

  • De la bande passante ;
  • Du stockage des logs ;
  • De la puissance de calcul ;
  • Du stockage de l’état de la blockchain.

La scalabilité est garantie par l’optimisation de la charge de calcul, alors que la blockchain est en mesure d’assurer le déploiement de nombreuses machines virtuelles, supportant par exemple Wasm (WebAssembly) et l’EVM (Ethereum Virtual Machine). D’ailleurs, l’architecture EOS prévoit l’interopérabilité des blockchains, fluidifiée par le biais des systèmes de preuves avancées telles que la Proof of Completeness et les Merkle Proofs for Light Client Validation.

Comment acheter de l’EOS ?

Où peut-on acheter de l'EOS ?

Vous êtes intéressé par l’achat d’EOS en vue de diversifier votre portefeuille de cryptomonnaies, mais vous ne savez pas par où commencer ? Ne vous inquiétez pas, nous allons tout de suite vous expliquer comment acheter de l’EOS. Il suffit de vous rendre sur une plateforme d’échange ou d’achat de cryptomonnaies. Les débutants sont invités à ouvrir un compte sur des plateformes reconnues et facilement accessibles comme Kraken, Coinbase, eToro ou encore Binance.

Par exemple, eToro est une plateforme de trading social très reconnue. Les traders chevronnés comme les non-initiés y trouvent une interface simple et ergonomique, ainsi que des fonctionnalités et des outils pratiques, adaptés aux besoins de tous. 

eToro est une plateforme vous permettant 'acheter de l'EOS facilement

Notez que deux méthodes d’achat d’EOS existent. Vous pouvez en acheter directement en euros comme sur eToro ou Coinbase, ou bien faire l’acquisition d’une autre cryptomonnaie sur la plateforme d’achat de votre choix pour ensuite transférer vos coins sur une plateforme d’échange où vous pourrez les échanger contre de l’EOS. Pour faire votre échange (ou « trading »), vous pouvez par exemple penser à Binance. D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter notre guide complet pour utiliser cette plateforme.

Si vous possédez déjà une cryptomonnaie que vous souhaitez échanger pour de l'EOS, pensez à Binance

Bon à savoir : vous ne pouvez pas miner d’EOS contrairement à de nombreuses autres cryptomonnaies. L’achat ou l’échange sont les seuls moyens d’en posséder dans votre wallet crypto.

Où stocker vos EOS ?

Comment choisir son EOS wallet ?

Les plateformes d’échanges ou d’achats de cryptomonnaies ne sont pas suffisamment sécurisées pour y laisser votre clé privée, qui est en quelque sorte le mot de passe vous permettant d’accéder à vos jetons EOS. Il est fortement recommandé de déposer ces dernières dans un portefeuille hors ligne, car ils seront moins soumis aux attaques informatiques. Ces portefeuilles hors ligne sont également appelés « cold wallets », qui sont à distinguer des « hot wallets », les portefeuilles connectés à Internet. Comme ces derniers sont exposés aux cyberattaques, mieux vaut faire confiance au stockage à froid (« cold storage »). 

Les cold wallets sont entre autres des portefeuilles papier ou des portefeuilles matériels. Pour la seconde catégorie, ils se présentent sous la forme d’une clé USB, pratique à transporter et facile à connecter. Pour stocker vos EOS, vous pouvez faire confiance aux modèles éprouvés des marques Ledger (Nano S et Nano X) et Trezor. Aucun portefeuille n’est infaillible, mais l’univers des cryptomonnaies, bâti en toute indépendance de tiers de confiance, a son corollaire : vous êtes seul responsable de votre monnaie virtuelle. À vous d’adopter un comportement raisonnable. 

L'hardware wallet Ledger Nano S est un des portefeuilles les plus recommandés

L’EOS est-il un bon investissement ?

Investir dans une cryptomonnaie comporte un risque majeur : votre capital n’est pas garanti. Ainsi, le cours de l’EOS fluctue à la hausse ou à la baisse selon le jeu de l’offre et de la demande. Or, de nombreux paramètres expliquent une tendance haussière ou baissière du cours de l’EOS. On peut par exemple parler de l’engouement que provoque le projet présenté aux internautes. En effet, plus l’objectif du projet et les moyens technologiques mis en place attirent les potentiels investisseurs, plus la cryptomonnaie à ses chances de voir son cours monter.

Outre cela, il faut savoir que la variation du cours de l’EOS comme des autres monnaies virtuelles peut provenir d’aspects de la stratégie adoptée par les investisseurs. Par exemple, la spéculation sur le cours de l’EOS peut effectivement permettre à la cryptomonnaie d’avoir une plus grande valeur ou au contraire nourrir une bulle. Tout investisseur doit être mû par des choix clairs et une stratégie définie à l’avance pour ne pas être pris au dépourvu.

Quelques chiffres repères pour comprendre le cours de l’EOS

Quelques données pour mieux comprendre l'engouement derrière EOS

À son sommet historique (All Time High), la capitalisation de l’EOS avait grimpé à 17,5290 dollars américains le 29 avril 2018. Presque 2 ans plus tard, le 2 avril 2020, un nouveau record est établi, mais cette fois-ci il s’agit du plus gros nombre de transactions en 24h. En effet, EOS, avec 102 966 380 transactions effectuées en une journée, a surpassé haut la main les performances de toutes les autres cryptomonnaies. Ces quelques repères permettent de vous rendre compte du potentiel de l’EOS. Cependant, il ne faut pas oublier que le cours d’une cryptomonnaie reste volatile, d’où la nécessité de maîtriser ses placements en élaborant une stratégie.

Atouts et limites de l’EOS

Le projet à son lot d'avantages et d'inconvénients

Parmi les atouts qui poussent à acheter des EOS et à faire confiance au projet porté par Block.one, on peut citer :

  • Daniel Larimer, un brillant développeur chevronné qui a créé le protocole de preuve d’enjeu déléguée et qui a su générer un engouement pour mobiliser une levée de fonds record pour financer son projet ;
  • La rapidité des transactions qui défie la concurrence ;
  • La bande passante élevée qui permet d’avoir une grande réactivité du réseau ;
  • La transparence de la résolution des bugs pour les utilisateurs ;
  • L’opportunité d’actualiser le réseau pour permettre le développement d’applications décentralisées évolutives.

Parmi les limites possibles du projet EOS, il faut mentionner :

  • Le secteur fortement concurrentiel des cryptomonnaies, dont certains projets solides qui pourraient dépasser celui d’EOS ;
  • Les doutes qui remontent devant l’avancée limitée du projet EOS ;
  • La gouvernance considérée comme trop centralisée, car octroyant beaucoup de pouvoirs aux témoins. D’où l’apparition de certaines divisions et d’autres points de blocages.

Quel avenir pour l’EOS ?

Investir dans une valeur, c’est aussi bien connaître le projet, les objectifs à atteindre et la stratégie en place. C’est également anticiper l’avenir et essayer de percevoir les perspectives. À ce titre, l’EOS affiche un énorme potentiel sur le long terme, un argument de poids qui rassure les investisseurs. La cryptomonnaie se hisse actuellement aux portes du top 10 des monnaies virtuelles à plus forte capitalisation. Cela signifie que des gens s’intéressent à ce projet et que des investisseurs croient en des retombées futures.

Cela se voit par exemple à travers le nombre d’applications décentralisées issues du protocole EOS, à l’instar de EOSBet (plateforme de jeu) ou Everipedia (encyclopédie en ligne). China Electronic Information Industry Development (CCID), société de recherche, de conseils et de technologie d’information, a classé EOS comme meilleure blockchain, et ce, depuis juin 2018. La plateforme de travailleurs freelances Moonlighting (700 000 utilisateurs) va intégrer son activité sur la blockchain EOS, ce qui va permettre de réaliser différentes transactions sur EOS. 

Enfin, du côté de la société mère d’EOS, Block.one a acheté le nom de domaine Voice.com pour la somme de 30 millions de dollars afin de lancer une nouvelle plateforme de médias sociaux. Si, à l’évidence, nul ne peut prédire l’avenir, cette dynamique du projet EOS est encourageante.

N’hésitez pas à suivre l’actualité de l’EOS pour identifier les tendances du marché et optimiser vos placements sur le long terme. Si la cryptomonnaie vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre guide complet pour en acheter ! De plus, avec votre achat, vous serez en mesure d’utiliser le réseau pour créer votre propre token !

A
A
Stephanie Guerrero

Consultante depuis 7 ans dans un grand cabinet de conseil, j'avais envie de me specialiser dans les nouvelles technologies, les cryptos sont venues à moi !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 43 708,25 $ -0.51%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 340,03 $ -1.03%
DEFI (DEFIPERP) 9 488,80 $ -1.09%
MARKETS (ACWI) 105,86 $ 0.61%
GOLD (XAUUSD) 1 824,95 $ -0.02%
TECH (NDX) 15 905,10 $ 0.38%
CURRENCIES (EURUSD) 1,14 $ -0.02%
CURRENCIES (EURGBP) 0,834440 £ -0.04%
CRUDEOIL (USOIL) 82,41 $ -0.4%
IMM. US (REIT) 2 829,38 $ 0.15%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email