A
A

Le bitcoin (BTC) résout-il réellement un problème ?

dim 31 Juil 2022 ▪ 12h00 ▪ 11 min de lecture - par Grégoire Morat

Le bitcoin (BTC) a été durement éprouvé ces dernières semaines. De crash en crash, il maintient difficilement la tête hors de l’eau. Le « king des cryptos » est tombé à 18 500 dollars environ à la fin du mois de juin 2022. Nous sommes bien loin des riches heures où le BTC était à son apogée et culminait à 68 000 dollars. La question se pose, et c’est légitime. Le bitcoin (BTC) est-il la solution ?

Grayscale shot of a suited lion with a bitcoin coin necklace and finance graph background

La chute du bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies ont chuté rapidement. Les stablecoins se sont avérées instables. Comme avec une grosse gueule de bois, l’univers de la blockchain a du mal à se remettre de son mauvais réveil. Ce n’est pas un bonne nouvelle pour la DeFi lorsque l’industrie qui devait remplacer la finance traditionnelle tente à présent de se centraliser et de lever des fonds pour se stabiliser. Le bitcoin en particulier a subi les pires critiques. Il a toujours cristallisé les détracteurs de la cryptomonnaie. On peut citer des quolibets en touffe. « Le bitcoin est une mort aux rats » signé Warren Buffet. « Les super codeurs de l’ombre » Elizabeth Warren. « Déstabiliser les nations » Hillary Clinton. « Bitcoin, ça ressemble à une arnaque » a lancé Donald Trump. « Personnellement, je pense que le bitcoin ne vaut rien » Jamie Dimon. On pourrait continuer ainsi des heures. « Un schéma de Ponzi », « Gaspillage d’énergie », « Il n’a pas de flux de trésorerie »…

La valeur intrinsèque du bitcoin (BTC)

Mettons toute la fange déversée contre le Bitcoin de côté. Il faut revenir aux bases. Il faut revenir à l’essentiel, c’est-à-dire revoir l’idée originelle et l’objectif du bitcoin. La première étape pour identifier la valeur ajoutée que le bitcoin peut nous offrir est d’accepter et de reconnaître qu’il y a des problèmes à résoudre. Si personne ne pense qu’il y a des problèmes avec le statu quo actuel, alors le bitcoin sera toujours un « gaspillage d’énergie » et un « schéma de Ponzi ».

La numismatique et le bitcoin (BTC)

Est-ce que vous connaissez la numismatique ? C’est le nom qu’on le donne à la science qui traite de l’étude des monnaies dans l’histoire. Notamment les pièces, médailles, jetons et méreaux. En effet, le concept d’argent n’est pas nouveau et existe depuis environ 5 000 avant notre ère, lorsque les anciens mésopotamiens ont introduit le shekel comme monnaie. La numismatique peut ainsi nous aider à mieux appréhender le problème. Au-delà des mésopotamiens, nombre de civilisations utilisèrent des coquillages ou des pierres comme monnaie. Finalement, quel que soit le support utilisé, or, argent, étain, coquillages, pierres, la monnaie réduit le besoin de création de négoces et du troque quotidien. Nous ne pouvons pas troquer toute la journée, et nous ne pouvons pas accumuler des marchandises dans nos garages pour stocker nos gains.

L’utilité de la monnaie et son évolution

Maintenant que nous avons vu que l’humanité, et surtout la civilisation, a toujours eu besoin d’une monnaie, nous pouvons revoir quelle utilité le bitcoin peut avoir. La monnaie est utile comme moyen d’échange, comme mesure de valeur ou étalon de paiement différé et réserve de valeur. L’argent doit également avoir des propriétés de fongibilité, de durabilité, de divisibilité, de portabilité et de rareté. C’est ainsi que la monnaie est ancrée dans chaque partie de la société. De plus, la fonction de « moyen d’échange » de la monnaie a évolué au fil des ans avec la technologie. Nous avons peut-être utilisé des pièces ou des billets dans le passé, mais aujourd’hui, le commerce électronique représente 13,2 % de tous les achats. Visa, Mastercard et Paypal ont capitalisé sur cette infrastructure de paiement (numérique et en personne) avec des revenus 2021 de 24,1 milliards de dollars, 23,6 milliards de dollars et 25,4 milliards de dollars respectivement. Visa et Mastercard se sont combinés pour faciliter plus ou moins 70 % des transactions par carte en 2021. Avec de telles sommes, il est sage de dire que les paiements numériques ont répondu à une demande, ils ont résolu un problème existant.

Moon bitcoin live. btc price double investment. Moonlight space logo with mountain shine

L’exemple de la réussite des paiements numériques

On peut même aller plus loin et parler des frais d’environ 3 % que ces réseaux facturent, ou de la moyenne mondiale des frais de transfert de fonds d’environ 6 %. Il y a beaucoup plus de problèmes à résoudre ici, mais nous garderons cela pour un autre jour. Pour l’instant, nous pouvons affirmer avec confiance qu’avec Visa traitant jusqu’à 24 000 transactions par seconde, il y a une valeur inhérente à ce qu’ont apporté les services de paiement par carte. C’est un peu la même chose avec le bitcoin. Il faut expliciter la valeur inhérente que la cryptomonnaie apporte. Nous avons pu expliquer ici que, un, nous avons besoin d’une forme de monnaie, et deux, les réseaux de paiements numériques facilitent l’échange et la transmission de l’argent, ce qui apporte de la valeur à la société.

Le problème des monnaies FIAT

Quelle forme devrait prendre notre monnaie ? C’est une question légitime… Nous avons vu qu’il fut un temps, c’étaient des coquillages qui nous servaient de monnaie. Et jusqu’en 1971, le système monétaire était soutenu par l’or. Aujourd’hui, l’argent est un système FIAT, sans produits sous-jacents soutenant nos systèmes monétaires. Mais, est-ce un problème ? La monnaie fiduciaire est-elle la meilleure forme de monnaie que nous devrions utiliser pour préserver les efforts associés à notre travail ? Le FIAT représente-t-il le mieux les propriétés monétaires que nous recherchons dans une forme de monnaie ? Nous avons déjà expliqué que le système actuel n’est pas viable, et qu’il fonctionne sur le principe de la dette. Pour plus d’explications, cette vidéo YouTube résume bien le fonctionnement de notre système monétaire actuel. 

Les faux-monnayeurs

La FED, ou la BCE, en rachetant la dette des états, qui est éternelle, impriment à tout va. C’est le problème majeur auquel nous faisons face. En imprimant trop, on créé de l’inflation. Ainsi, par exemple, lorsque le gouvernement américain a adopté une législation pour 4,2 billions de dollars de dépenses dans la loi CARES et les programmes de secours Covid, nous voyons un actif (sous la forme d’une reconnaissance de dette) ajouté au bilan de la FED. Tout cela est-il un problème ? Le Conseil de la Réserve fédérale, composé de 7 membres, devrait-il être en mesure d’émettre à volonté 4 000 milliards de dollars d’argent neuf ?

La FED et la BCE ou le bitcoin (BTC) ?

Ce n’est pas tout. Les banques commerciales créent également de l’argent à volonté grâce à notre système bancaire à réserve fractionnaire. Comme expliqué dans la vidéo. La Fed fixe le taux de réserve (combien de dépôts d’une banque doivent être en réserve auprès de la Fed) et le taux des fonds fédéraux (qui se traduit par le pourcentage que les banques commerciales reçoivent pour les dépôts auprès de la Fed), qui sont tous répercutés sur les consommateurs et entreprises sous forme de prêts, de taux hypothécaires, etc. C’est exactement le même fonctionnement que la BCE. En 2014, elle a baissé ses taux de dépôts, comme expliqué dans l’article en lien plus haut.  Lorsque la FED fixe un taux de réserve de 0% comme elle l’a fait tout au long de Covid, elle a effectivement donné aux banques commerciales la possibilité de créer de l’argent illimité. Là-dessus, les américains étaient en retard sur nous autres européens grâce à notre banque centrale de Francfort.

Close up fun emotional young female is holding bitcoin in front eye. Online virtual future currency concept. Beauty woman head with Bitcoin money in eye. Digital cryptocurrency bitcoin.

La réponse : Le bitcoin (BTC)

Revenons donc à la question… cette norme de monnaie fiduciaire est-elle un problème ? Est-ce le mieux que nous puissions faire en tant que société pour offrir des mécanismes de préservation de la richesse dans le temps ? Si le BTC est un « Ponzi » ou une « mort aux rats », j’hésite à spéculer sur ce que représente notre système fiat actuel…

L’inflation… Toujours l’inflation

Elle était censée être « transitoire » … Mais maintenant l’inflation est devenue le sujet de discussion de l’année. Jeff Bezos et Elon Musk ont ​​​​tous deux (en accord apparent) tweeté sur les effets négatifs de toute notre impression monétaire sur l’inflation, et ce en démentant les récits de l’administration Biden, du sénateur Warren et d’autres. Ceux-là même qui ont longtemps tenu des propos expliquant que tout est de la faute de Poutine, ou mieux encore à cause de « la cupidité des entreprises ».

Conclusion : Le bitcoin (BTC) est-il la solution ?

Tout d’abord, revenons sur nos quatre conclusions précédentes. L’argent en tant que fonction a de la valeur (nous devons pouvoir échanger des biens et stocker de la valeur dans le temps). Les réseaux de paiement ont de la valeur (nous devons être capables de transmettre de la valeur dans l’espace et dans le temps, et ce rapidement). La monnaie fiduciaire a des problèmes. Notamment parce qu’elle est intrinsèquement inflationniste, dévaluée chaque année et que les règles du jeu sont modifiées au gré d’un conseil d’administration composé de 7 membres pour la FED. Idem pour la BCE, personne parmi ceux qui liront ces lignes, n’a un pouvoir décisionnaire sur la politique monétaire de la BCE. L’inflation est causée par l’impression monétaire et nuit à la société. C’est une taxe invisible sur ceux qui n’ont pas d’actifs, elle centralise le pouvoir entre les mains de quelques-uns (les banquiers centraux) et elle subvertit la démocratie lorsque nous pouvons imprimer de l’argent à volonté plutôt que de prendre des décisions difficiles sur la collecte de l’argent via les impôts.

Avec tous ces arguments, selon mon avis, il est indéniable que le caractère décentralisé du BTC nous offre une chance incroyable. Nous pouvons être autonome dans nos transactions. Pas besoin d’intermédiaire. Il permet de régler rapidement des transactions n’importe où entre particuliers ou professionnels. Le bitcoin (BTC) joue un rôle similaire à celui de l’or, avec en plus des avantages liés au numérique et à la blockchain. Initialement réserve de valeur contre l’inflation, ces dernières années il s’est corrélé à l’économie réelle (notamment au Nasdaq) pour de multiples raisons. Le bear market actuel a le mérite d’assainir le marché et de le décorréler de la bourse. Le bitcoin (BTC) retrouvera probablement sa fonction de réserve de valeur contre l’inflation après cela.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 22 991,55 $ -0.04%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 629,32 $ -0.12%
DEFI (DEFIPERP) 3 388,30 $ 0.73%
MARKETS (ACWI) 88,83 $ -0.78%
GOLD (XAUUSD) 1 766,51 $ 0.35%
TECH (NDX) 12 901,60 $ -0.3%
CURRENCIES (EURUSD) 1,02 $ 0.15%
CURRENCIES (EURGBP) 0,835260 £ 0.04%
CRUDEOIL (USOIL) 93,71 $ -0.1%
IMM. US (REIT) 2 542,42 $ -1.25%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document
Partenaires Affiliés
Ovr logo OVR La plateforme metaverse- Visiter
Bybit logo Bybit La plateforme de trading en cryptos- Visiter
Huobi logo Huobi Plateforme d'échange de Cryptomonnaies- Visiter
Sorare Logo Sorare Le jeu de fantasy football mondial- Visiter
Etoro Logo Etoro Le trading social de cryptos Disclaimer: 78% des comptes CFD perdent de l'argent - Visiter
En bourse logo En Bourse Formations, applications et accompagnement dédiés aux traders indépendants- Visiter
Koffy logo Koffy Agrégateur d'infos Web3 propulsé par l'IA !- Visiter
Coinhouse logo Coinhouse L'objectif de Coinhouse est de rendre les crypto-actifs accessibles à toutes et à tous.- Visiter
crypto excel logo Crypto Excel Le gestionnaire de portefeuille crypto par excellence- Visiter