A
A

Inflation à deux chiffres dans la Zone Euro

sam 01 Oct 2022 ▪ 20h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Teterel

Le taux d’inflation dans la zone euro se compte avec deux chiffres. Les prix sont 10 % plus élevés qu’il y a un an.

inflation BTC

Inflation au plus haut depuis la seconde guerre mondiale

La hausse des prix est avant tout liée à l’explosion du prix de l’énergie. Fatal pour un continent qui en importe plus de 60 %. Couper les pipelines avec la Russie ne pouvait pas se faire sans heurts…

Le prix du joule est en hausse de 41 %. L’inflation de l’alimentaire commence aussi à se faire sentir, en hausse de 12 % d’une année sur l’autre.

Et voici les pays où ça se passe le plus mal en Europe :

24 % – Estonie
22 % – Lituanie
22 % – Lettonie
17 % – Pologne
17 % – Pays-Bas
13 % – Slovaquie
12 % – Grèce
12 % – Belgique
11 % – Autriche
11 % – Allemagne

En Estonie, si l’inflation continue à ce rythme un an de plus, les prix auront grimpé de 54 % d’ici l’hiver prochain. Dit autrement encore, le pouvoir d’achat aura baissé de 35 %.

Si l’inflation reste sur ces niveaux deux ans de plus, les prix seront 91 % plus élevés. Soit une baisse de près de 50 % du pouvoir d’achat.

Les Allemands, avec 11 % d’inflation, perdront eux 50 % de leur pouvoir d’achat d’ici à cinq ans.

Le vieux continent paie très cher la guerre proxies voulue par l’Oncle Sam en Ukraine. La destruction des pipelines sous-marins NordStream qui reliaient la Russie à l’Allemagne suggère par ailleurs que le pire est devant nous.

Retrouvez ici l’ensemble du Discours de Vladimir Poutine en Français

Brrrr…

L’UE se condamne à payer son gaz plusieurs fois sa valeur normale. Si bien que Berlin annonce un plan de 200 milliards d’euros pour son bouclier énergétique. Et ce sera 500 milliards pour l’ensemble de la zone euro.

Autant d’argent qu’il faudra bien emprunter et qui, une fois dans l’économie, rendra les hausses de prix permanentes. Dit autrement encore, si l’inflation finira bien par ralentir un jour, les prix ne baisseront pas !

Mais il y a des limites à la dette. Les Anglais viennent de s’en rendre compte au travers de l’écroulement de la livre Sterling. Voilà ce qui arrive quand on pense pouvoir tacler l’inflation tout en s’endettant toujours plus.

Il ne fait aucun sens de remonter les taux tout en empruntant 60 milliards pour se payer un bouclier énergétique. La banque d’Angleterre n’a d’autre choix que de ressortir sa planche à billets, ce qui a fait perdre 10 % à la livre en une semaine à peine.

L’Europe et l’euro s’exposent au même destin si la BCE adopte la même stratégie (remonter les taux tout en imprimant davantage).

L’hyperinflation arrive, comme prévu par les bitcoiners qui, malgré une chute de 57 % du bitcoin au cours des 6 derniers mois, n’ont pas vendu leurs BTC pour 78 % d’entre eux. Ce n’est pas le moment de flancher. Hodl !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !