A
A

Irlande : 6,5 millions de dollars en bitcoins volés !

sam 03 Déc 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

En Irlande, un PDG vole l’équivalent de 397 bitcoins par le biais d’une escroquerie massive aux cryptomonnaies. Le montant total volé équivaut à 6,5 millions de dollars, et c’est la première fois que cela se produit dans le pays. Jawad Yaqub, 43 ans, est accusé d’avoir volé des bitcoins en plus d’autres crimes par le biais de sa société Razormind.

irlande fraude

Le modus operandi de Yaqub

Razormind est une société irlandaise qui se trouve dans le comté de Down. Elle a été créée par Jawad Yaqub, qui l’utilise pour ses activités illégales. Celles-ci comprennent le commerce frauduleux, la fraude par fausse déclaration et la conversion d’actifs illégaux. Pour tromper ses victimes, Yaqub utilisait de faux diplômes de l’Université Queen’s de Belfast. Il leur disait également qu’il travaillait avec de grandes organisations financières et publiques.

Selon l’équipe juridique de Yaqub, il « vit actuellement de la générosité des autres ». En effet, il aurait du mal à nouer le nœud, car ses comptes en cryptomonnaies restent gelés. Avant que l’affaire ne parvienne devant la Cour suprême le 15 décembre, une enquête préliminaire aura lieu.

Razormind, une société dissoute qui continue de fonctionner sous le coup de la fraude

L’intégration de la technologie blockchain était au centre des préoccupations de la société de services informatiques Razormind. Décrite comme un « rival de la blockchain Ethereum » par Cointelegraph en juin 2016, l’entreprise comptait plus de 260 employés. Elle avait des bureaux dans le monde entier et des clients tels que HSBC, Santander, Bank of America et Commonwealth Bank of Australia. Tout au long du mois de septembre 2016, des rumeurs selon lesquelles Razormind allait créer deux banques blockchain en Europe circulaient. Cependant, la société a été dissoute en 2017 avant que le projet ne se concrétise.

L’affaire du natif de Hollywood passait pour la première fois mercredi dernier au tribunal de district de Newtownards en Irlande. Cependant, afin d’analyser les nouveaux dossiers, l’avocat proposa que l’affaire soit reportée de quatre semaines.

En bref, l’absence de réglementation sur le bitcoin fait de cet actif une cible de choix pour les escrocs. Cependant, la blockchain est loin d’être aussi fragile que ces individus le pensent.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !