A
A

Fin des opérations de Kraken au Japon

jeu 29 Déc 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Ariela RASOANJANAHARY

Les sociétés crypto s’efforcent tant bien que mal de tenir la barre. Mais la plupart d’entre elles subissent inévitablement les méfaits de la tendance baissière du marché de la crypto. Tel est notamment le cas de Kraken, qui a récemment décidé de cesser ses activités au Japon. Une décision difficile, mais mûrement réfléchie, explique les responsables de la plateforme d’exchange. L’une des principales raisons évoquées : la situation de la cryptomonnaie au Japon.

Kraken logo with Ethereum coin
Outre l’annonce de cessation d’activité au Japon, Kraken s’exprime sur son année crypto

Une décision totalement conforme à la politique globale de Kraken 

Depuis quelque temps, Kraken s’est vu obligé de revoir sa politique globale. Comme les autres sociétés crypto, le vétéran de l’industrie crypto n’est en effet pas à l’abri des conséquences de la baisse du marché des cryptomonnaies. Dans le courant de l’année par exemple, il a dû réduire les coûts en licenciant 30 % de son personnel

Aujourd’hui encore, Kraken entre dans une phase où elle doit concentrer ses efforts sur la priorisation des ressources et des investissements. C’est dans ce sens qu’il a publié cette annonce sur son blog. La grande ligne : Kraken cesse ses activités au Japon. D’après ses dirigeants, les conditions actuelles du marché crypto ne lui permettent plus de développer ses activités au Japon. S’ajoute à cela l’effondrement du marché mondial après une série d’évènements (dont la chute de FTX).

Le plan de cessation des activités au Japon est déjà bien établi

Dans le cadre de la procédure de cession d’activité et surtout pour permettre à ses clients japonais de se préparer, Kraken a dévoilé un calendrier des étapes qu’il va suivre.

  • 28 décembre 2022 : annonce officielle de la fermeture ;
  • 9 janvier 2023 : suspension (arrêt) des nouveaux dépôts sur Kraken ;
  • 31 janvier 2023 : date limite où les clients peuvent retirer les actifs en monnaie fiduciaire et crypto détenus sur leurs comptes ;
  • 31 janvier 2023 : fin des activités d’exchange crypto au Japon ;
  • 1er février 2023 : conversion et dépôt en yens japonais.

Kraken précise que la plateforme dispose de liquidités suffisantes pour permettre à ses clients de retirer leurs actifs rapidement.

Kraken a décidé de ne plus servir ses clients japonais via Payward Asia K. K. Mais d’après la société, cette décision de stopper les opérations au Japon n’aura pas d’incidence majeure sur les activités globales de la plateforme. La question que l’on se pose est la suivante : cette décision ne risque-t-elle pas de s’étendre sur d’autres pays où Kraken est présent ? À suivre…  

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Ariela RASOANJANAHARY avatar
Ariela RASOANJANAHARY

Je m'appelle Ariela et j'ai 31 ans. J'oeuvre dans le domaine de la rédaction web depuis maintenant 7 ans. Je n'ai découvert le trading et la cryptomonnaie que depuis quelques années. Mais c'est un univers qui m'intéresse beaucoup. Et les sujets traités au sein de la plateforme me permettent d'en apprendre davantage. Chanteuse à mes heures perdues, je cultive aussi une grande passion pour la musique et la lecture (et les animaux !)

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !