A
A

La Chine au front : Crypto en ligne de mire de la lutte anti-blanchiment d’argent

mer 31 Jan 2024 ▪ 5 min de lecture ▪ par Mikaia A.
S'informer Cybersécurité

Alors que les appels à un contrôle renforcé de l’industrie des cryptomonnaies se multiplient, la Chine, malgré son interdiction persistante des transactions cryptos, prépare une révision majeure de sa régulation anti-blanchiment. Des ajustements cruciaux discutés au sein du gouvernement chinois signalent la première révision significative depuis 2007. Face à l’essor mondial des cryptomonnaies, les autorités chinoises se mobilisent pour colmater les brèches dans leur défense contre le blanchiment d’argent, soulignant l’impératif d’une action immédiate.

Dragon tenant dans ses mains une loupe avec logo de bitcoin

Crypto : la Chine renforce sa lutte contre le blanchiment d’argent

La Chine, qui vient d’essuyer une perte de 6 000 milliards de dollars en bourse, envisage de revisiter ses lois anti-blanchiment pour y inclure les actifs numériques. Les changements proposés, discutés récemment par le cabinet chinois, constituent la première révision majeure depuis 2007. Alors que l’adoption mondiale des cryptomonnaies continue d’augmenter, même en dépit de l’interdiction chinoise, les autorités cherchent à combler les lacunes dans la lutte contre le blanchiment d’argent, soulignant l’urgence d’une action officielle.

« Répondant aux appels à une surveillance plus stricte de l’industrie florissante des cryptomonnaies, la Chine se prépare à une révision importante de sa réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (AML). »

Le 22 janvier 2024, le Premier ministre Li Qiang a dirigé une réunion exécutive du Conseil d’État pour examiner le projet révisé de la loi anti-blanchiment d’argent. Les modifications, bien que non finalisées, témoignent des efforts de la Chine pour s’adapter à l’évolution des technologies financières. Avec le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme devenant plus sophistiqués et mondiaux, la Chine veut renforcer ses défenses contre ces délits, même dans le contexte d’une interdiction nationale des transactions crypto.

Le développement rapide de la technologie offre aux criminels de nouvelles opportunités d’abus financier, en particulier avec l’avènement des monnaies virtuelles comme le bitcoin (BTC) et l’ethereum (ETH). La première révision majeure depuis 2007 souligne l’importance croissante des cryptomonnaies dans le paysage financier mondial. Toutefois, ces changements ne sont pas sans défis. Des experts juridiques ont souligné la nécessité de redéfinir clairement les monnaies numériques et les droits de propriété dans le contexte des lois anti-blanchiment d’argent en évolution.

« Le processus de révision de la loi anti-blanchiment est relativement ardu. Le premier projet révisé de 2021 a été publiquement sollicité pour avis ; en 2023, le projet révisé a été inclus dans le plan de travail législatif du Conseil d’Etat pour la même année. Le plan législatif du Comité permanent de la 14e Assemblée populaire nationale trouve que la loi anti-blanchiment (révision) est répertoriée comme un projet de loi relativement mature et sera soumis pour examen au cours de la législature. Selon le plan législatif, le projet révisé devrait être adopté en 2025. », précise Wang Xin, professeur à la faculté de droit de l’Université de Pékin et acteur majeur de cette révision.

La Chine sur le qui-vive : Les cryptomonnaies menacent la sécurité financière

La Chine, déjà dans une posture de défiance envers les cryptomonnaies, intensifie sa lutte contre le blanchiment d’argent. Une menace qui plane au-dessus de la stabilité financière, car malgré l’interdiction des transactions de cryptos, le pays constate une adoption grandissante de ces actifs numériques.

La Chine s’efforce de colmater les failles dans son système, consciente que le blanchiment d’argent évolue et trouve refuge dans de nouveaux canaux, mettant en péril la sécurité financière nationale. Son adhésion au Groupe d’action financière (GAFI), en 2007, en est la preuve. Et en même temps, l’appel à manifestation des institutions non financières spécifiques intensifiera cette lutte.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.