la crypto pour tous
A
A

L'Allemagne veut défier les BRICS avec l'euro numérique

lun 20 Nov 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Paiement

Les BRICS ont annoncé un plan visant à lancer leur commune dans un avenir proche. Le projet menace le dollar américain, mais aussi l’euro, une monnaie notamment utilisée par un pays comme l’Allemagne. Il semble que ce pays travaille à anéantir ce plan en misant notamment sur la version numérique de l’euro qu’il compte introduire.

Face à la montée en puissance des BRICS, l'Allemagne mise sur l'euro numérique pour maintenir son influence monétaire

L’Allemagne veut opposer l’euro numérique à la monnaie des BRICS

L’Allemagne s’est lancée dans une initiative audacieuse visant à remettre en cause l’influence grandissante des BRICS dans le paysage économique mondial. Au premier plan de cette initiative figure l’introduction de l’euro numérique.

Selon les informations qui ont filtré récemment, le pays européen étudie activement les possibilités d’impulser le lancement de l’euro numérique. Un projet aux motivations éminemment souverainistes.

Ce projet monétaire allemand est au fond une réponse au programme annoncé par les pays des BRICS de lancer leur propre monnaie. Sergey Glazyev, ancien conseiller du président russe, a confirmé que la monnaie des BRICS était « presque prête » pour un lancement en 2024.

Ce plan des BRICS, dont on s’imagine qu’il pourrait inclure des cryptos, contrevient fondamentalement aux ambitions stratégiques monétaires de l’Allemagne. Cette dernière a ainsi l’intention de contrer les monnaies concurrentes, en développant un euro numérique. Mais peut-elle y parvenir ?

L’Allemagne mise sur l’euro numérique pour contrer la monnaie commune des BRICS

La partie est loin d’être gagnée pour l’Allemagne

On peut comprendre l’intention de l’Allemagne de protéger ses intérêts monétaires. Mais on peut aussi, dans l’état actuel des choses, douter de sa capacité à contrer le plan monétaire des BRICS. Il y a plusieurs raisons à cela.

L’une des plus importantes, c’est que lorsqu’on parle d’euro numérique on ne parle pas d’une crypto, mais d’une monnaie numérique de banque centrale (CBDC). Or la question des CBDC comme l’euro numérique, divise.

En effet, les pays européens ne sont pas unanimes pour la création de l’euro numérique. Pendant que certains pays sont favorables à la création de cette CBDC, d’autres n’en estiment pas l’émission utile. Il semble que l’Allemagne ait du pain sur la planche de ce point de vue. Alors que l’Occident reste divisé sur les perspectives de la CBDC, les BRICS accélèrent le développement de leur monnaie commune. Une perspective qui pourrait remodeler la dynamique de la finance internationale. Selon certains analystes, l’échec à contrer l’émergence de la monnaie des BRICS après son introduction pourrait avoir des répercussions sur les pays occidentaux. A suivre…

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.