la crypto pour tous
A
A

Les baleines crypto commencent à se lasser des prix stagnants

dim 23 Avr 2023 ▪ 5 min de lecture ▪ par La Rédaction C. Article sponsorisé
Investir Investissement

Les baleines crypto sont des investisseurs qui détiennent de grandes quantités de cryptomonnaies. Elles sont souvent considérées comme les acteurs les plus influents du marché. Leurs mouvements peuvent faire monter ou baisser les prix, créer des tendances ou provoquer des corrections. Mais que font-elles quand le marché stagne, comme c’est le cas depuis plusieurs mois ? 

Illustration d'une baleine avec le logo Ecoterra en surface.

Selon WhaleWatcher, un outil qui analyse les transactions des baleines sur différentes blockchains, les baleines crypto sont à la recherche de nouveaux projets innovants et prometteurs qui pourraient leur offrir des opportunités de gains et d’impact. Il y a bien un secteur sur lequel elles semblent s’intéresser selon les données on-chain : les cryptomonnaies vertes.

Les cryptomonnaies vertes, nouvelle niche des VC et autres institutionnels

On le sait, les investissements de la première heure réalisés dans des projets Web3 forment généralement les baleines crypto de demain. LeafScore, spécialiste des projets écologiques, a publié fin janvier une liste de 28 cryptomonnaies durables qui ont reçu des financements ou des partenariats de la part de firmes de capital-risque (VC) ou d’entreprises renommées ces derniers mois.

Il semble que le mouvement ait suivi la grande annonce de la Banque européenne d’investissement (BEI). Le 17 mai 2022, celle-ci a annoncé l’émission de sa première obligation numérique sur la blockchain Ethereum.

Il s’agit d’une obligation verte de 100 millions d’euros destinée à financer des projets liés au climat. La BEI a collaboré avec Goldman Sachs, Santander et la Société Générale pour cette opération.

Le 13 septembre dernier, la plateforme de trading de cryptomonnaies Bitpanda a lancé un programme de compensation carbone appelé Bitpanda Green. Ce programme permet aux utilisateurs de Bitpanda de compenser l’empreinte carbone de leurs transactions en cryptomonnaies en achetant des crédits carbone certifiés par des organisations telles que Gold Standard ou Verra.

Le 10 janvier 2023, la start-up suisse Energy Web a annoncé un partenariat avec le géant pétrolier Shell pour développer une plateforme blockchain dédiée à la gestion des certificats d’énergie renouvelable (CER).

Cette plateforme vise à faciliter l’échange et la traçabilité des CER entre les producteurs et les consommateurs d’énergie verte. Energy Web utilise sa propre cryptomonnaie. Le token Energy Web (EWT) fonctionne sur un mécanisme de Proof-of-Authority (PoA), moins énergivore que le Proof-of-Work (PoW).

Les projets liés à la compensation carbone et au recyclage conduiront-ils à un prochain bull run ?

Depuis l’été 2022, les projets de blockchains “vertes” et peu gourmandes en énergie ont le vent en poupe. Algorand (ALGO) a reçu le soutien de Borderless Capital, un fonds d’investissement spécialisé dans les projets blockchain. Cardano (ADA) a reçu le soutien de EMURGO, une entreprise qui fournit des solutions technologiques et commerciales pour les projets blockchain.

Dernièrement, Chia (XCH), a reçu le soutien de Andreessen Horowitz, probablement le VC le plus influent du Web3. Chia est une blockchain qui utilise un mécanisme de consensus basé sur le Proof-of-Space-Time (PoST). De plus, elle utilise la capacité de stockage inutilisée des disques durs au lieu de la puissance de calcul. Une sorte de superordinateur fonctionnant quasiment sans énergie.

Ecoterra (ECOTERRA), un autre projet, a reçu le soutien de Green Capital, un fonds d’investissement spécialisé dans les projets écologiques. C’est un écosystème blockchain qui vise à encourager les utilisateurs à recycler leurs déchets en leur offrant des récompenses en ECOTERRA, une cryptomonnaie verte.

Ecoterra propose également un marché de matériaux recyclés. Celui-ci vise à revendre les contenants recyclés à des multinationales du textile et à des entreprises de recyclage. L’équipe a lancé sa prévente de tokens le 12 avril 2023. Elle prévoit de lister son token sur les plateformes d’exchange en mai.

Plusieurs baleines crypto ont investi plus de 100 000 dollars en USDT lors des premières heures de la prévente. À l’heure actuelle, l’ICO s’approche du cap des 2 millions.

Au-delà d’Ecoterra (ECOTERRA), les sociétés de capital-risque sont intéressées par les cryptomonnaies liées à l’écologie. En effet, elles voient en elles un moyen de concilier performance financière et impact environnemental. Elles reconnaissent par ailleurs le potentiel de croissance et d’innovation que ces projets offrent dans un marché en pleine expansion.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
La Rédaction C. avatar
La Rédaction C.

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

Clause de non-responsabilité :

Les contenus et produits mentionnés sur cette page ne sont en aucun cas approuvés par Cointribune et ne doivent pas être interprétés comme relevant de sa responsabilité.

Cointribune s’efforce de communiquer aux lecteurs toutes informations utiles à disposition, mais ne saurait en garantir l’exactitude et l’exhaustivité. Nous invitons les lecteurs à se renseigner avant toute action relative à l’entreprise, ainsi qu’à assumer l’entière responsabilité de leurs décisions. Cet article ne saurait être considéré comme un conseil en investissement, une offre ou une invitation à l’achat de tous produits ou services.

L’investissement dans des actifs financiers numériques comporte des risques.

Lire plus