la crypto pour tous
A
A

Les BRICS invitent l'Indonésie : Une grande révolution se prépare

dim 10 Sep 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Paiement

Dernièrement, pas moins de 6 pays ont rejoint les BRICS dans ce qu’on appelle désormais les BRICS+. L’organisation a rejeté les demandes d’adhésion de certains pays. Elle semble faire un appel du pied à d’autres. C’est le cas de l’Indonésie.

Inscription "BRICS", la coalition qui veut faire de l'ombre au dollar et un arrière plan composé des deux couleurs du drapeau de l'Indonésie : le rouge et le blanc

En bref

  • Les BRICS invitent l’Indonésie à rejoindre la coalition, une première dans l’histoire du groupe.
  • Le pays offre des avantages géopolitiques et géostratégiques, notamment dans le contrôle des voies maritimes.
  • Une éventuelle adhésion de l’Indonésie renforcerait les ambitions monétaires des BRICS.

L’Indonésie invitée à rejoindre les BRICS

L’intégration récente aux BRICS, d’un certain nombre d’Etats, a fait dire à certains que la sortie du dollar est inéluctable. Une actualité concernant l’Indonésie vient quelque peu conforter cette idée.

Le pays asiatique faisait partie de la quarantaine d’Etats ayant souhaité rejoindre les BRICS. Mais aux dernières nouvelles, l’organisation ferait des démarches pour le coopter. C’est en tout cas ce que révèle Retno Marsudi, la ministre indonésienne des Affaires étrangères.

D’après la responsable, les ministres des Affaires étrangères des pays des BRICS ont invité l’Indonésie à devenir membre du groupe« Tous les ministres des Affaires étrangères des BRICS ont approché l’Indonésie pour l’inviter à rejoindre l’organisation », a-t-elle déclaré.

Pour la première fois, l’ordre semble s’inverser. En effet, l’Indonésie est le premier pays à être invité à intégrer les BRICS. Pendant que plusieurs autres pays font la démarche inverse pour rejoindre le groupe.

L’Indonésie acceptera-t-elle une proposition qui a tout l’air d’être alléchante au vu de la redistribution des cartes géopolitiques globale ? D’après la ministre indonésienne des Affaires étrangères, le gouvernement évalue pour l’heure actuelle les avantages d’une adhésion à l’organisation.

Une autre question, beaucoup plus profonde, celle-là, mérite d’être posée. Pourquoi l’Indonésie et pas le Gabon par exemple, ce dernier voulant lui aussi intégrer les BRICS ? L’Indonésie a en fait de sacrés atouts.

Les BRICS invitent l’Indonésie à rejoindre la coalition

Les intérêts d’une éventuelle adhésion de l’Indonésie

Si les BRICS font un appel du pied à l’Indonésie, c’est tout sauf un hasard. Comme les pays dont l’adhésion est récemment validée, le pays jouit d’avantages géopolitiques et géostratégiques certains.

Tout d’abord, ce pays est un acteur clé sur la scène économique mondiale. Une influence que lui assurent notamment ses ressources naturelles, en particulier les hydrocarbures dont il est un producteur important.

Ensuite, l’Indonésie joue un rôle majeur dans le contrôle des voies maritimes, en raison de son emplacement stratégique. Un atout qui lui permet de réguler et de sécuriser les voies de navigation. Ce qui est vital pour la nouvelle route de la soie voulue par la Chine.

Enfin, l’Indonésie s’illustre par une politique extérieure traditionnellement axée sur la neutralité et la politique du non-alignement. Une politique en accord avec l’ambition des BRICS de promouvoir des relations internationales apaisées.

Ceci, c’est sans compter que l’Indonésie est un membre du G20 jouissant de la quatrième plus grande démographie du monde. Un avantage de taille quand on sait le poids que cela représente en terme économique et financier. Cela donne davantage de contenu aux ambitions monétaires des BRICS qui n’excluent pas les cryptos. 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.