la crypto pour tous
A
A

Les risques d'un shutdown aux US

dim 01 Oct 2023 ▪ 8 min de lecture ▪ par Laetitia B.
Investissement

Ceci n’est pas la première fois mais les USA sont de nouveau confrontés au risque d’un shutdown du gouvernement le 1er Octobre. Mais qu’est-ce que cela implique ? Est-ce un risque pour les marchés financiers ? C’est ici que nous allons voir ensemble si cela peut affecter l’économie et les marchés.

Congrès américain

Qu’est-ce qu’un shutdown ? 

Avant de commencer, nous allons définir le principe du shutdown. Déjà, le terme anglais signifie “fermer” en français. Quand on parle de “shutdown” du gouvernement, cela signifie d’arrêter les activités gouvernementales, généralement non essentielles. Ce genre de situation se passe lorsqu’il n’y a pas d’accord de financement du Congrès sur l’ensemble des projets (ici 12 projets de loi)  avant la prochaine date d’exercice. Par exemple : le financement des dépenses générées par les lois peut générer des désaccords entre les différents partis politiques (républicain et démocrate). Il peut y avoir un arrêt des activités le temps de trouver un accord ou un arrêt partiel si juste une partie des projets a été voté.

Le Congrès a une majorité de représentants républicains alors que le Président des US vient du parti Démocrate. Il est donc logique d’avoir des désaccords sur le financement du budget.

Le désaccord du financement des projets de loi vs le désaccord du plafond de la dette

Ce même type de désaccord a eu lieu lorsque nous avons eu le sujet concernant le plafond de la dette.  Les républicains n’étaient pas en accord avec les démocrates d’augmenter le plafond de la dette pour financer les dépenses. Le plafond de la dette a été atteint en janvier 2023 et les représentants ont trouvé une entente en juin 2023. Le temps était limité puisque le compte du trésor était à sec (presque plus rien) début juin. Cela dit, les conséquences d’un rejet d’augmenter le plafond vs les conséquences d’un shutdown ne sont pas du tout de la même ampleur. Les USA sont complètement dépendants de la dette pour stimuler l’économie.

Par exemple, si le plafond de la dette n’aurait pas été augmenté, les US n’auraient pas pu respecter leurs obligations de rembourser la dette. Par conséquent, si on ne peut plus émettre des obligations d’états pour financer l’ensemble des activités, cela peut affecter sévèrement l’économie américain. D’ailleurs, il y a eu quelques concessions pour passer l’accord d’augmenter le plafond jusqu’en 2024 entre les deux divisions politiques.

Un shutdown pourrait davantage affecter ceux qui sont plus dans le besoin comme les familles à faible revenu ou les étudiants qui font la demande d’un prêt étudiant.

Les conséquences d’un shutdown

Cela implique un chômage forcé des fonctionnaires. Par conséquent, il est demandé de ne pas venir travailler pendant une période de temps (généralement temporaire). Donc, ils ne seront pas payés pendant cette période. Cependant, ils seront par la suite payés rétroactivement lorsque les accords vont être mis en place. En ce qui concerne les autres, ils seront également payés rétroactivement selon la loi. 

D’autre part, il est généralement question d’un arrêt des activités non essentielles comme les services discrétionnaires.

Par exemple :  le traitement des passeports peut être affecté impliquant des retards comme conséquence directe pour les voyageurs. Il peut y avoir aussi des délais au niveau des prêts étudiants. D’autre part, les familles à faible revenu pourraient ne plus avoir accès au programme préscolaire (Head Start) pour les enfants. Les parcs nationaux pourraient fermer aussi. Ceci reste juste des exemples.

Comme précisé précédemment, ce n’est pas tous les secteurs qui vont être touchés puisque la loi va protéger certaines dépenses. Par exemple, le Congrès va protéger les dépenses reliées à la sécurité sociale.

Est-ce que c’est la première fois que nous faisons face à un shutdown ? 

Non, cela est assez fréquent dans le monde politique. La question reste de savoir la durée d’un shutdown qui peut être variable, selon le temps de trouver un accord. Par exemple, en 2013, les désaccords avaient lieu pour OBAMACARE. Le shutdown a duré environ 16 jours. Nous avons eu une autre fermeture entre 2018 et 2019 concernant le mur frontalier (sous la présidence de Trump). Ce désaccord a duré 36 jours.  

Tout va aussi dépendre du nombre de projets touchés sur les 12 projets de financement. Par exemple, en 2018, il y avait 5 projets sur 12 votés. Dans ce genre de situation, il s’agit d’une fermeture partielle puisque les projets votés peuvent être financés. Dans la situation actuelle, nous n’avons aucun projet qui a été voté.

La réaction des marchés face à un shutdown

Il faut savoir que les marchés n’aiment pas l’incertitude en règle générale. Par conséquent, dans ce genre de situation, il peut y avoir plus de volatilité temporaire. Cependant, une étude a été faite sur les réactions des marchés durant un shutdown. 

11 ont répondu positifs et 9 négatifs :

shutdown, indices, réaction
Source : Vanguard

Par conséquent, on peut conclure que la réaction est assez mitigée. Il y a probablement des sujets plus important sur la table avec des conséquences plus élevés comme l’inflation. D’ailleurs, elle reste toujours le risque majeur d’après les opérateurs. Cependant, un arrêt plus prolongé pourrait générer de l’inquiétude. Cela pourrait entrainer la banque centrale américaine, la FED, à réfléchir sur la décision du mois de Novembre lors du FOMC. Cela dit, les projections sont toujours du côté d’une pause, mais peut être que le discours du comité sera plus doux.

Les conséquences sur l’économie

Dans le passé, le shutdown n’a pas eu forcément de gros impacts négatifs sur l’économie. Oui, il peut y avoir des coûts reliés à un shutdown, mais tout dépend aussi du contexte pour absorber ces coûts. Les deux seules fois où nous avons eu à la fois une récession et un shutdown, la récession avait commencé bien avant la fermeture des activités. 

Tout va beaucoup dépendre du contexte. Actuellement, nous savons que nous avons à la fois l’inflation qui reste l’inquiétude majeure mais aussi les grèves aux US (secteur automobile) qui prennent de plus en plus de place pour ajuster les conditions salariales à l’inflation. Comme on l’a vu précédemment, les réactions sur les marchés ainsi que sur l’économie sont assez mitigées. Tout va dépendre de la durée du shutdown mais aussi de l’état économique au moment de la fermeture.

Pour l’instant, la politique monétaire restrictive des banques centrales a déjà pas mal ralenti la croissance économique et on ne connaît pas encore l’ensemble des conséquences de la hausse des taux. D’ailleurs, on peut dire que le marché de l’emploi est de plus en plus fragile et que le niveau de chômage a légèrement rebondi. Cela dit, il faudrait un passage au-dessus de la borne des 50 au niveau de l’indicateur RSI pour dire que nous avons une tendance.

Source : Tradingview

CONCLUSION

Un shutdown prolongé pourrait ajouter de l’inquiétude de la part du public et fragiliser la confiance envers les représentants politiques. Tout dépend de la durée du shutdown et du contexte économique en parallèle. Dans un contexte comme actuellement où les niveaux de dette des particuliers (carte de crédit) sont assez importants, cela pourrait davantage affecter ceux dans le besoin par manque de ressources.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Laetitia B. avatar
Laetitia B.

Après avoir travaillé pendant 7 ans dans une banque canadienne dont 5 ans dans une équipe de gestion de portefeuille comme analyste, j’ai quitté mes fonctions afin de me consacrer pleinement aux marchés financiers. Mon but ici, est de démocratiser l'information des marchés financiers auprès de l'audience Cointribune sur différents aspects, notamment l’analyse macro, l’analyse technique, l’analyse intermarchés…

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.