A
A

L’ex-petite amie de SBF serait impliquée dans l’affaire FTX

lun 19 Déc 2022 ▪ 15h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Les autorités américaines accusent SBF d’avoir notamment détourné les fonds, estimés à des milliards de dollars, des clients de FTX. L’ancien PDG de l’exchange est également accusé d’avoir trompé les investisseurs de FTX et d’Alameda Research, son fonds spéculatif. Il se trouve que la PDG de ce dernier est Caroline Ellison, l’ex-petite amie de SBF. Pour beaucoup, Sam Bankman-Fried n’a pas pu commettre ses malversations présumées sans collaborer avec la PDG d’Alameda Research.

FTX, Crypto, SBF

Quel a été le rôle de Caroline Ellison dans l’effondrement de FTX ?

Après l’effondrement de FTX, SBF s’est retrouvé sous le coup de diverses accusations graves. Malgré tout, il est resté libre pendant un bon moment, faisant des apparitions controversées dans les médias. Mais, le 12 décembre 2022, les autorités bahamiennes l’ont arrêté et sa libération sous caution a été rejetée le lendemain. Sam Bankman-Fried a été ensuite envoyé en détention provisoire aux Bahamas.

Parallèlement, les autorités américaines inculpaient le dirigeant déchu au tribunal fédéral de Manhattan, entre autres, pour fraude et blanchiment d’argent. Maintenant, elles souhaitent faire venir SBF aux États-Unis pour qu’il comparaisse devant un tribunal. Dans ce contexte, Fox Business a révélé, dans un tweet ce 18 décembre, que Caroline Ellison coopérerait avec les autorités.

L’annonce publiée sur Twitter par Fox Business

L’ex-petite amie de SBF se retrouverait dans la ligne de mire du gouvernement par rapport à la faillite de FTX. C’est ce qu’a indiqué l’ancien procureur des États-Unis Marc Litt dans Fox & Friends Weekend. Ceci suggère que Caroline Ellison a communiqué des informations aux autorités fédérales sur la faillite de FTX.

Cela serait arrivé après l’arrestation de Sam Bankman-Fried aux Bahamas. « Elle était la PDG d’une entreprise qui semble être intimement impliquée dans la fraude présumée, et elle est dans le collimateur du gouvernement. Elle a un choix à faire», a déclaré Marc Litt.

L’ancien procureur des États-Unis a ajouté : « C’est dans son intérêt de faire tourner son récit et de raconter son histoire avant que tous les autres à qui le gouvernement parle, la pointent du doigt, donc elle a tout intérêt à coopérer et à obtenir les avantages de la coopération ».

Bankman-Fried avait refusé d’être extradé aux États-Unis. Litt pense qu’il pourrait finalement choisir de se rendre aux autorités américaines lorsqu’il comparaîtra devant le tribunal des Bahamas ce lundi. « S’il est presque inévitable qu’il soit extradé et si le délai n’est pas son ami, ce qui me semble être le cas ici, il pourrait décider de renoncer volontairement et de venir aux États-Unis », a expliqué l’ancien procureur.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !