A
A

Lobbying crypto aux USA : Les entreprises dépensent des millions pour influencer la réglementation

mer 06 Déc 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Investissement

Tout écosystème économique dispose d’un cercle de gens tirant d’une certaine manière les ficelles pour influencer les décisions. C’est là la mission des lobbyistes et il y a beaucoup dans l’industrie crypto américaine. De récentes données montrent une nette progression des fonds injectés par ces derniers pour promouvoir les activités cryptos.

Des pièces de cryptos et le drapeaux des USA

Le lobby crypto américain dépense massivement

L’industrie crypto américaine est sur le point de battre son propre record de dépenses en lobbying au niveau fédéral en 2023. En effet, les entreprises allouent des ressources significatives pour naviguer dans un paysage réglementaire en constante évolution.

Selon les données d’OpenSecrets, un groupe de recherche à but non lucratif, les firmes crypto ont déjà dépensé 18,96 millions de dollars en lobbying. Ceci, au cours des trois premiers trimestres de cette année qui tire à sa fin.

Ce montant a substantiellement progressé en glissement annuel. Il dépasse ainsi les 16,1 millions de dollars dépensés en lobbying crypto au cours de la même période en 2022. Et l’on pense qu’il pourrait dépasser le total d’environ 22 millions de dollars dépensés l’année d’avant.

Cette progression soutenue des investissements en lobbying nous dit une chose. Que le secteur crypto s’efforce, de façon stratégique, de redorer son blason. L’objectif étant de façonner la politique réglementaire, plutôt austère ces derniers mois, en sa faveur.

Le lobbying crypto prend de l’ampleur aux États-Unis avec des dépenses record

L’exchange Coinbase en tête des dépenses en lobbying

Cet effort de façonnement stratégique de la politique réglementaire crypto américaine, c’est premièrement la plateforme d’échange Coinbase qui le porte. La firme a en tout injecté un total de 2,16 millions de dollars en lobbying.

D’autres compagnies, et pas des moindres, suivent. L’on compte, parmi elles, l’exchange crypto Binance et la Blockchain Association. Foris DAX et l’opérateur de Crypto.com sont également compris dans ce cercle.

Il faut bien comprendre que toutes ces compagnies n’injectent pas des fonds colossaux dans du lobbying par hasard. Par exemple, Coinbase et Binance ont été attaquées par la Securities and Exchange Commission (SEC) qui estime qu’ils ont enfreint les lois sur les valeurs mobilières. L’intensification des efforts de lobbying crypto semble se présenter comme une réponse aux attaques judiciaires du régulateur financier américain. Ce dernier tenant d’ailleurs mordicus à régenter un secteur crypto américain qui, selon lui, n’a cure des lois et de ses exigences. 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.