A
A

L'USDC de Circle bientôt sur Cosmos (ATOM)

mer 05 Oct 2022 ▪ 20h00 ▪ 5 min de lecture - par Quentin Durand

Lors de la conférence « Converge22 » à New York, Circle a fait savoir que l’USDC serait disponible sur les réseaux Arbitrum, NEAR, Optimism et Polkadot d’ici la fin d’année. On apprend aussi que la crypto fera son entrée sur Cosmos au début de l’année 2023. L’émetteur de l’USD Coin (USDC) annonce aussi le lancement d’un protocole de transfert inter-chaînes.

crypto-Circle-USDC-Binance

« L’expansion multi-chaînes vise à augmenter la disponibilité native de l’USDC de huit à treize écosystèmes. Les développeurs et les utilisateurs s’appuyant sur l’USDC bénéficient d’une plus grande liquidité et interopérabilité au sein de l’économie crypto. IBC permet finalement à l’USDC de fonctionner comme une couche de liquidité universelle en dollars. C’est le moyen le plus efficace en termes de capital pour transporter la valeur dans l’écosystème. »

USDC prochainement disponible nativement sur Cosmos

USDC, l’un des plus importants stablecoins au monde, sera bientôt disponible nativement sur Cosmos. Afin de créer une chaîne générique d’émission d’actifs sécurisée par Cosmos, Circle travaille avec les sociétés de validations de blockchains :

  • Strangelove Labs, avec le soutien d’Informal Systems
  • Iqlusion
  • Osmosis Labs

L’USDC sera disponible sur le réseau début 2023. Les développeurs et les utilisateurs pourront accéder à l’actif par le biais du protocole IBC, a déclaré le cofondateur d‘Iqlusion. « Chez iqlusion, nous appliquons nos connaissances spécialisées en matière de cryptographie, de systèmes distribués, de sécurité matérielle et d’infrastructure de cloud hybride à la construction et à l’exploitation des réseaux crypto et DeFi de demain.Nous pensons que les meilleures solutions sont créées par les individus, pour les individus. Les technologies doivent viser à améliorer les structures existantes inefficaces et donc à accroître la sécurité. »

L’USDC discute avec de multiples réseaux, dont Cosmos, depuis plus d’un an. Il est difficile pour la firme de naviguer dans un écosystème aussi vaste. Son objectif est d’arriver à une solution standardisée. La firme a déclaré : « Nous sommes en train de définir une forme standard d’USDC à travers la blockchain Cosmos ».

USDC sur Cosmos boosté par dYdX

La mise en circulation de l’USDC est liée à dYdX. La plateforme avait annoncé son retrait de la chaine Ethereum vers cosmos. « Il est très important pour nous de soutenir le lancement de dYdX v4. C’est un grand utilisateur d’USDC », a déclaré Manian. Comme la force de l’écosystème Cosmos réside dans ses protocoles DeFi.

L’actif le plus populaire de la DeFi (USDC) est essentiel dans le réseau. Chaque projet DeFi qui se lance sur Cosmos aura un accès fonctionnel en fiat sur les applications. Sans pour autant avoir besoin de passerelles ou d’actifs enveloppés. « Ce que nous essayons de faire du point de vue de l’architecture logicielle, c’est de minimiser les risques de sécurité et de nous baser sur une pile IBC éprouvée, et non sur certains des protocoles de bridges les plus immatures », a-t-il déclaré.

Actuellement, l’USDC est disponible pour les chaînes Cosmos à travers :

  • Gravity ;
  • Axelar.

L’avenir du Hub Cosmos

Cosmos a récemment révélé son intention de collaborer avec le Cosmos Hub, une blockchain indépendante, pour réorganiser la tokenomique du token ATOM. Cela va garantir que le Hub sera au centre de la mise à l’échelle économique sécurisée.

En intégrant l’USDC dans son réseau, Manian pense que le stablecoin deviendra une grande source de valeur pour le planificateur interchaîne. Étant donné que ce marché interchaîne offre des opportunités de valeur extractible maximale (MEV), il y aura donc un alignement de l’accumulation de valeur entre l’USDC et l’ATOM.

La résistance à la censure reste difficile

L’USDC est l’actif DeFi le plus utilisés. Il est émis par une institution centralisée, ce qui le rend non résistant à la censure. Peu de temps après que le Trésor américain a sanctionné Tornado Cash, Circle a ajouté à sa liste noire 45 adresses Ethereum nommées par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), rendant illégal pour tout citoyen américain d’interagir avec les adresses.

« Nous allons continuer à expérimenter dans le Cosmos, et voir comment les chaînes individuelles veulent gérer le manque de résistance à la censure », a déclaré Manian.

Conclusion

« Nous allons très probablement donner à l’USDC la capacité de bloquer un canal IBC dans notre mise en œuvre, et il sera intéressant de voir comment cela se passe », a-t-il ajouté. L’industrie a la capacité de retirer l’USDC de l’écosystème crypto, cela revient fondamentalement à une question sur la façon dont le gouvernement américain perçoit ses intérêts.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Quentin Durand avatar
Quentin Durand

Je suis convaincu que les prochaines années seront celles de la cryptomonnaie et du métaverse. Passionné par l’écosystème Tendermint Cosmos et par les NFT, je partagerai mes connaissances. Cofondateur de Stakelab.fr

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !