A
A

Une loi autorisant les cryptos en passe d’être votée au Nigeria

lun 19 Déc 2022 ▪ 16h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Les experts et analystes de l’industrie des cryptos sont unanimes sur ce point. Il faut une réglementation du marché assurant la protection des investisseurs. Ceci, sans freiner le développement de la nouvelle industrie. Il semble que le Nigeria soit sur le point d’adopter une telle réglementation, pour un marché crypto transparent et équitable.

nigeria, crypto

Un projet de loi sur la crypto qui met en exergue les rôles de la CBN et de la SEC

Au début de ce mois, on a appris que l’adoption de la CBDC au Nigeria était très faible. Face à l’échec retentissant de la monnaie numérique, la Banque centrale du Nigeria (CBN) avait décidé d’user de la force. Elle a alors imposé une limite de 20 000 nairas pour les retraits journaliers de cash dans le pays. Elle a également fixé le plafond hebdomadaire à 225 dollars, alors qu’il était à 338 dollars. Indigné, un citoyen nigérian avait qualifié cette décision, qui visait à réduire l’inflation, d’inhumaine.

À présent, on apprend, à travers un article du média nigérian Punch, qu’une loi sur la crypto sera bientôt adoptée. Cette information vient du président de la commission de la Chambre des représentants sur le marché des capitaux et les institutions. Babangida Ibrahim a révélé que la Chambre des représentants compte voter un projet de loi autorisant les cryptos au Nigeria.

La banque centrale a recours à la force

La loi en question devrait définir les rôles réglementaires qui incombent à la CBN en ce qui concerne les cryptos. Il en sera de même avec la Securities and Exchange Commission (SEC) du Nigeria. Une fois que la loi sera signée, la SEC pourra considérer les cryptos ainsi que les autres fonds numériques comme des capitaux d’investissement.

Les deux projets de loi présentés par Babangida Ibrahim

Il apparait que, mercredi passé, Babangida Ibrahim a exposé au moins deux projets de loi devant la Chambre des représentants. Les projets de loi visent à introduire une réforme sur le marché des capitaux. L’un d’eux porte sur l’abrogation de la loi sur « L’institut agréé des agents de change ». Il demande notamment qu’un « Institut agréé des valeurs mobilières et des investissements » soit créé.

L’autre projet de loi vise à « abroger la loi sur les investissements et les valeurs mobilières de 2007 ». Il milite pour la promulgation d’une loi qui responsabilisera davantage la Commission des valeurs mobilières et des échanges. Cette dernière deviendra alors l’autorité de régulation suprême du marché des capitaux au Nigeria.

Avec les deux projets de loi, il se pourrait qu’une réglementation favorable à la crypto soit adoptée au Nigeria. En attendant, il apparait que les projets visent à assurer avant tout la protection des investisseurs.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !