la crypto pour tous
A
A

Procès crypto : La SEC aurait rencontré secrètement un criminel, dixit l’avocat de Ripple

jeu 16 Nov 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Mikaia A.
S'informer Regulation Crypto

On sa souvent entendu des avocats pro-crypto expliquant que la SEC n’a plus aucune chance de vaincre Ripple devant le tribunal. Même le principal avocat de l’émetteur du jeton XRP, Stuart Alderoty, s’était exprimé sur ce sujet dernièrement. Gros plan !

Vecteur bras de fer, photo de foule, logos de Ripple et de la SEC

SEC, un régulateur crypto de plus en plus illégitime ?

Le 20 octobre dernier, Ran Neuner, fondateur de Crypto Banter, a étalé sur Twitter une possibilité de contre-attaque de la SEC, sachant qu’elle a le droit de le faire après retrait. Mais l’avocat pro-crypto John E. Deaton a fait cette remarque retentissante : « il est incorrect de dire que la SEC peut faire appel immédiatement ».

Toute une liste de critiques à l’encontre de la SEC

« La SEC perd des procès, elle est critiquée par des juges pour son comportement douteux, est réprimandée par l’auditeur interne du gouvernement, cache des informations sur des réunions avec un criminel et devient inutile sur la scène internationale. Gensler – qui n’admet aucune faute – est devenu le colonel Jessep qui s’isole. »

En s’appuyant sur ce tweet, U°Today a tout justement qualifié les dires d’Alderoty de « remarques directes » pour la Securites and Exchange Commission des États-Unis et son président Gary Gensler. Le principal avocat de Ripple n’a pas mâché ses mots en disant que la SEC a complètement perdu cette affaire. Même les juges n’ont pas manqué de critiquer le régulateur du marché des cryptomonnaies en raison de son comportement « douteux ».

Les rencontres de l’institution de avec « un criminel » a été pointé du doigt par l’avocat général de Ripple.

Par ailleurs, Gary Gensler, qui a toujours fait l’objet de critiques auprès de la communauté crypto, s’est vu traiter de « colonel isolé Jesseup » par Alderoty. Ce colonel fait partie d’un des personnages principaux du film « A Few Good Men ».

Loser un jour, loser toujours ?

« La SEC perd des procès », précise l’avocat de Ripple. Il a tout à fait raison d’en faire la mention puisque le régulateur crypto a perdu :

  • dans l’affaire Aaron Govil, où le gendarme financier a vu sa demande d’indemnité de restitution paralysante rejetée ;
  • contre Grayscal où la SEC s’était fait qualifier d’« arbitraire et capricieux » ;
  • dans la bataille contre Ripple, surtout après que la juge Analisa Torres ait statué que le XRP ne constitue pas une valeur mobilière en soi en juillet dernier ;
  • et recemment contre Brad Garlinghouse et Chris Larsen.

John Deaton, fondateur de CryptoLaw, qui initialement a prévu une amende de 770 millions de dollars au terme de l’affaire Ripple vs SEC, a récemment révisé ce montant à la baisse. À son avis, l’émetteur de la cryptomonnaie XRP n’aura pas à débourser une telle somme vu que la Cour suprême, devant laquelle Brad Garlinghouse assure une autre victoire, ne tiendra pas compte des ventes de jetons en dehors des États-Unis.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.