A
A

Ripple VS SEC : La fin du procès est (peut-être) proche !

sam 26 Nov 2022 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Ariela RASOANJANAHARY

Datant de décembre 2020, l’affaire Ripple – SEC se veut riche en rebondissements. Dès le début du procès, Ripple rallie différentes institutions et acteurs crypto à sa cause. S’ajoutent à cela une longue liste d’utilisateurs et d’investisseurs considérés comme des victimes latérales. Alors que la SEC pensait être à son avantage, la situation a changé du tout au tout. Un grand nombre de personnes prédisent même la victoire de Ripple, et ce, depuis plusieurs mois.

Ripple, XRP, SEC, procès
Après plusieurs mois de bataille, Ripple a enfin la mainmise sur les documents Hinman

Les documents Hinman, la clé de voûte du procès Ripple contre la SEC

En septembre, le juge de la cour fédérale oblige la SEC à remettre les documents Hinman à l’avocat de Ripple. Datant de 2018, ce projet de discours rédigé par William Hinman attribuerait une valeur mobilière au token XRP. Une information qui rendrait caduc le procès qui oppose la SEC à Ripple depuis maintenant deux ans. Le principal objet de l’affaire étant le réel statut de XRP.

Maintenant que les documents Hinman peuvent être rendus publics, la SEC devra envisager une négociation pour ne pas se mettre en porte-à-faux. C’est en tout cas ce que pense l’avocat de Ripple, Bill Morgan. Selon lui, les documents Hinman constituent un véritable effet de levier dans le procès. La raison est simple : si l’affaire est jugée, la SEC ne pourra plus garder les emails secrets. Ce régulateur crypto a donc tout intérêt à trouver une solution amiable avec Ripple.

Bill Morgan va jusqu’à affirmer qu’il ne s’agit plus d’une rumeur ou d’une éventualité. D’après lui, les conditions d’un accord de règlement sont enfin réunies.

Serait-ce la fin pour ce régulateur crypto ?

Ripple n’en est pas à sa première victoire procédurale. Plus important encore, elle bénéficie aujourd’hui du soutien du plus grand nombre. Au cours des dernières semaines par exemple, de nombreuses institutions se sont ralliées pour déposer des demandes d’amicus curiae. Cette procédure leur permettra de fournir des informations supplémentaires en faveur ou non des parties concernées.

Le 18 novembre, la juge fédérale Analisa Torres a reçu et approuvé 16 demandes. Ripple et la SEC dispose de 6 jours à compter d’aujourd’hui pour y répondre. La date butoir étant donc le 30 novembre.

Pour l’heure, tout semble indiquer une victoire écrasante de Ripple contre la SEC. Sauf revirement, on espère en tout cas que ce procès prendra fin rapidement. Affaire à suivre…

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Ariela RASOANJANAHARY avatar
Ariela RASOANJANAHARY

Je m'appelle Ariela et j'ai 31 ans. J'oeuvre dans le domaine de la rédaction web depuis maintenant 7 ans. Je n'ai découvert le trading et la cryptomonnaie que depuis quelques années. Mais c'est un univers qui m'intéresse beaucoup. Et les sujets traités au sein de la plateforme me permettent d'en apprendre davantage. Chanteuse à mes heures perdues, je cultive aussi une grande passion pour la musique et la lecture (et les animaux !)

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !