Qu’est-ce que le métaverse ? Ce nouveau monde entre réel et virtuel

mer 20 Oct 2021 ▪ 18h00 ▪ 13 min de lecture - par Karen Jouve

Et si la réalité était en train de dépasser la science-fiction ? Êtes-vous prêt à plonger dans l’univers du métaverse : cet univers que développent les géants du web et dans lequel réalité virtuelle, crypto, gaming sont les maîtres mots. Apparu en 1992, le phénomène connaît un boom sans précédent depuis quelques mois et embarque avec lui des notions désormais bien connues dans l’écosystème : la cryptomonnaie, les NFT, le gaming, mais aussi la réalité virtuelle. Pour les plus curieux, meta signifie « au-delà » et vers « univers ». Du concert futuriste de Travis Scott sur Fortnite, en passant par la vente d’un sac Gucci numérique et les annonces de Facebook et Twitter, traversons les âges pour mieux comprendre ce nouveau phénomène. Enfin, nous regarderons comment le projet OVR entend combiner blockchain et métaverse en proposant la première plateforme qui renforce l’interopérabilité des NFT.

Avertissement : Cet article vous est présenté par la société OVR. Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement.

De la Science fiction à la tech : l’avènement du métaverse

Le métaverse apparaît pour la première fois dans le roman Snow Crash (par exemple Samouraï virtuel) de Neal Stephenson, paru en 1992. En clair, le métaverse y est décrit comme un univers en ligne, en 3D, qui combine divers espaces virtuels et permet aux utilisateurs du monde entier de se rencontrer, de discuter, de travailler et de jouer ensemble. Cet univers parallèle virtuel aurait le potentiel de surpasser l’Internet tel qu’on le conçoit aujourd’hui. Voici tout ce que vous devez savoir.

En 2021, l’entrée en bourse de Roblox, première action du métaverse, stimule l’émergence du concept de métaverse. Le métaverse est devenu une nouvelle tendance qui balaie l’Internet, la VR/AR et le domaine des investissements financiers. Il semble que l’humanité soit entrée dans l’ère de la découverte de l’univers virtuel.

Le développement du métaverse peut puiser sa source dans la résignation de la réalité et le désir d’explorer qui est profondément ancré dans la nature humaine. Tout au long de l’histoire de l’humanité, que ce soit à l’ère des découvertes ou de la révolution numérique, le désir d’explorer a toujours été le moteur du progrès humain. Poussée par le désir d’explorer, l’humanité a traversé l’océan, conquis la Terre entière, et se dirige maintenant vers l’espace extra-atmosphérique, en réussissant à se poser sur la Lune et à lancer des sondes d’exploration planétaire qui quittent le système solaire. D’une part, en raison des limites de la technologie spatiale, les êtres humains doivent rester sur Terre. D’autre part, la pandémie de coronavirus continue de faire rage dans le monde, obligeant les gens à déplacer leurs activités quotidiennes en ligne et, par conséquent, favorisant largement la popularité du métaverse. En outre, avec l’essor des micro-ordinateurs, des équipements de VR et des technologies de réseau à haut débit comme la 5G, la vie future décrite dans Ready Player One est à portée de main.

Si on résume les premiers piliers du métaverse :

  • Durable : cet univers ne doit pas être éphémère, mais fournir du service et du contenu permanent ainsi qu’un écosystème en constante évolution à l’image d’Internet.
  • Ouvert : le métaverse est l’héritier, ou plutôt la suite d’Internet. Quiconque doit pouvoir y accéder et s’y déconnecter, et chacun doit pouvoir interagir avec l’autre.
  • Immersion : Le métaverse vise à construire un espace virtuel partagé au-delà de l’univers réel. Il doit donc s’intégrer aux technologies de VR/AR et même d’interface cerveau-ordinateur et posséder des caractéristiques telles que le partage holographique, la virtualisation 3D, la faible latence, la sensation de réalité, l’interaction en temps réel et l’identité virtuelle pour offrir aux utilisateurs une expérience sensorielle suffisamment réelle, mais dépassant le réel.
  • Système économique : le métaverse se nourrit de l’innovation des utilisateurs et du contenu de haute qualité accumulé, inspiré par un système économique équitable, libre et dynamique. Premièrement, il soutient un système de paiement et de règlement ouvert basé sur la blockchain pour répondre aux besoins des utilisateurs qui demandent un paiement P2P en temps réel, équitable, transparent et rapide. Deuxièmement, pour encourager les utilisateurs à accumuler des richesses grâce à des innovations continues, les objets virtuels et les innovations des utilisateurs du métaverse devraient pouvoir être identifiés et convertis en actifs numériques, échangés, transférés, investis, etc.

Comme on peut le voir, les fondements du métaverse viennent essentiellement de l’Internet, des technologies de réalité virtuelle, réalité augmentée ainsi que des principes de la blockchain et de ses cas d’usages (cryptomonnaies, NFT).

C’est pour cette raison sans doute et la nouvelle voie qu’il ouvre que Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a dévoilé son ambitieux projet de construction d’un métaverse il y a de cela quelques mois.

En pariant sur l’avenir du géant des médias sociaux, Mark Zuckerberg a révélé que la construction d’un métaverse pourrait aider Facebook à aller bien au-delà de son champ d’action actuel, qui consiste à créer un ensemble d’applications sociales.

Cette annonce a non seulement fait la une des journaux du monde entier et suscité un débat, mais elle a également renouvelé l’intérêt pour le métaverse et sa véritable nature.

Bien plus qu’un jeu : le métaverse, un univers décentralisé et interopérable

Des applications de type métaverse basées sur la blockchain, comme Axie Infinity, Decentraland et SecondLive, existent déjà. Il s’agit de jeux en ligne qui permettent aux utilisateurs de jouer pour gagner, acheter et vendre des terrains virtuels par exemple.

À l’heure actuelle, ces jeux offrent l’expérience la plus proche du métaverse, aux côtés d’autres applications populaires basées sur un monde virtuel, comme Fortnite et Roblox.

Par exemple, les joueurs de Roblox ne sont pas obligés de suivre un scénario fixe. Ils peuvent participer à des réunions et à d’autres événements ou les organiser. Selon certains rapports, les joueurs auraient passé près de 10 milliards d’heures à jouer à Roblox au premier trimestre de 2021, avec plus de 42 millions d’utilisateurs connectés chaque jour.

Il en va de même pour Fortnite. Au lieu de simplement jouer au jeu, plus de 12,3 millions de joueurs ont assisté virtuellement à la tournée musicale de Travis Scott dans Fortnite.

Cependant, les experts affirment que la vision du métaverse de toute entité centralisée – un contrôle descendant de ses espaces virtuels – est à l’opposé de ce que devrait être le métaverse.

Comme Facebook, Fortnite est géré par l’entité centralisée Epic Games, tandis que Roblox est géré par Roblox Corporation. Et avec des entreprises comme Microsoft et d’autres organisations centralisées également intéressées par le métaverse, il est clair que les grands géants de la technologie cherchent à ouvrir la voie.

La technologie blockchain (et les crypto-monnaies) permet au métaverse d’assurer l’interopérabilité, la preuve numérique de propriété, la collecte numérique des actifs (tels que les NFT), le transfert de valeur par crypto, la gouvernance, etc. Par exemple, si les joueurs passent beaucoup de temps dans le métaverse, ils ont besoin d’une monnaie fiable. La cryptomonnaie sur une blockchain est plus sûre que la monnaie du jeu qui peut être perdue ou volée si la sécurité de la société qui gère le jeu est compromise.

De plus, le métaverse étant un ensemble de plusieurs projets, mondes 3D et espaces virtuels, il nécessite des blockchains personnalisées qui peuvent interagir entre elles et apporter une interopérabilité.

Par exemple, le créateur d’Epic Games et de Fortnite, Tim Sweeney, est un grand fan de la blockchain et s’est prononcé en faveur de la « technologie informatique décentralisée qui sous-tend les cryptomonnaies ».

Dans une interview accordée au New York Times, Sweeney a déclaré qu’il serait possible un jour de « créer un tunnel » entre Roblox, Fortnite et d’autres jeux, afin de les relier tous dans une sorte de monde futuriste.

Facebook travaille également à l’exécution d’un plan articulé autour d’un portefeuille numérique baptisé Novi, qui permet aux utilisateurs d’échanger des Diem – une monnaie stable dont la valeur est rattachée au dollar américain. Cette plateforme propose des transferts gratuits de personne à personne, à l’intérieur du pays et au-delà des frontières.

« Le métaverse est devenu le nouveau macro-objectif de nombreux géants de la technologie dans le monde. C’est l’objectif explicite d’Epic Games, fabricant du moteur Unreal et de Fortnite. C’est également le moteur de l’achat d’Oculus VR par Facebook et de son monde virtuel/espace de réunion Horizon, annoncé récemment, parmi de nombreux autres projets, tels que les lunettes AR et les interfaces et communications cerveau-machine », Matthew Ball, associé directeur d’EpyllionCo et partenaire de risque du Makers Fund.

Cependant, les jeux décentralisés tels que Axie Infinity, Decentraland et SecondLive montrent que la technologie blockchain est essentielle pour que les petits joueurs puissent réellement participer au métaverse.

En raison de leur nature de monde ouvert, les plateformes de type métaverse se transforment en économies numériques avec divers types de jetons d’utilité (token) et d’objets à collectionner (NFT).

Enfin, toute itération future du métaverse devra combiner ces économies, les identités numériques et la gouvernance décentralisée, ce qui n’est possible que grâce à la technologie blockchain.

OVR invente la blockchain sans frontières et fait vivre vos NFT dans l’univers du métaverse

À l’origine, OVR est une plateforme de réalité augmentée présente à travers le monde, open source, alimentée par la blockchain Ethereum. Elle offre aux utilisateurs une nouvelle manière de voir le monde et se développe à une vitesse phénoménale depuis sa création.

OVR vient ouvrir les frontières d’un nouveau monde « blockchainisé » en permettant une interopérabilité des NFT. Imaginez par exemple détenir une véritable galerie d’art de NFT, ou bien customiser votre avatar avec des sacs Louis Vuitton. Tout cela est possible grâce à OVRLand et OVRBuilder qui vous permettent de déployer votre NFT sans frontières.

Si les NFT ont permis, déjà, d’imaginer un nouveau monde en créant des actifs numériques uniques, OVR invente une nouvelle manière de concevoir un monde parallèle dans le métaverse : la vision d’OVR est de devenir la plateforme décentralisée du Web spatial et la « maison » des NFT, un écosystème maximalement interopérable accueillant tous les contenus disponibles rendus possibles par les NFT dans les métaverses.

Vous l’aurez compris, OVR était donc en avance sur son temps et permet de créer un lien tout naturel entre métaverse et NFT. Les métaverses basés sur la blockchain utilisent les NFT pour établir la propriété de leurs actifs natifs. Ces NFT permettent une disponibilité maximale des actifs sous-jacents, permettant à ces actifs de sortir de leur écosystème d’origine où ils étaient traditionnellement confinés. Vous ne pouvez pas utiliser les avatars Fortnite sur d’autres jeux VR, mais vous pouvez facilement amener des actifs 3D Sandbox sur OVR et les ancrer sur vos OVRLands ! Mais ce n’est qu’un exemple, si on pousse la réflexion plus loin, OVR vous permet de porter n’importe quel NFT et le visualiser en réalité virtuelle, présenter vos crypto punks sur un lieu géographique spécifique grâce à OVRLand ou encore créer des jeux de chasse au trésor géolocalisés avec vos Axies. Les Dapp DeFi sont souvent surnommées les « Legos d’argent », et une partie importante du succès de DeFi est due au jeu à somme non nulle de l’interopérabilité de ces Dapp entre eux ; l’interopérabilité de métaverses permettra des effets de réseau de la même ampleur et c’est sur ce créneau qu’OVR entend bien révolutionner le marché.

OVR est finalement en train de créer la 4ème dimension et je vous invite chaudement à suivre les actualités du projet pour être au rendez-vous d’u nouveau monde qui s’ouvre devant nous. Pour en savoir plus sur le métaverse, les NFT, la blockchain, rendez-vous sur Cointribune.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Karen Jouve

Passionnée des nouvelles technologies, et de blockchain ! Dénicheuse de news tendances, des dernières évolutions du marché, et des pépites de l'écosystème, je me fais un plaisir de vous faire découvrir cet univers sous toutes ses couleurs.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.