A
A

Régulation DeFi : Le PDG de FTX passe le relais à la communauté crypto

dim 30 Oct 2022 ▪ 19h00 ▪ 3 min de lecture - par Junie MAFFOCK

En début de semaine, Sam Bankman-Fried, le PDG de FTX, a été la cible de nombreuses critiques sur Twitter. Pour cause, il soutient un projet de loi portant sur la régulation des cryptomonnaies que les membres de la cryptosphère ne cautionnent pas. Suite à cette controverse, il a décidé de s’en remettre à la volonté de la communauté. Cela dit, il a reconnu qu’il ne le faisait pas de gaieté de cœur et a mis en garde contre certaines représailles.

defi sam bankman-fried

Le PDG de FTX renonce à ses engagements

Dernièrement, la communauté crypto a exprimé son mécontentement quant au fait que Bankman-Fried appuie le Digital Commodities Consumer Protection Act. Il s’agit d’un projet de loi qui tente de réglementer l’industrie des cryptomonnaies aux États-Unis. Le hic, c’est que cette proposition semble donner trop de pouvoir à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l’autorité fédérale américaine chargée des marchés dérivés.

Après avoir essuyé une pléthore de critiques, le patron de FTX a finalement décidé de s’aligner sur les choix de la communauté. Et ce, malgré sa conviction profonde que les standards énoncés dans ce projet sont corrects et salutaires. Il laissera donc à Crypto Twitter le soin de trancher sur les mesures à prendre prochainement.

« Ce n’est pas à moi de prendre la décision – c’est à la communauté. Donc, je ne m’opposerai pas à la stratégie de la communauté, même si je pense que ce n’est pas le moyen le plus efficace d’atteindre l’objectif », a-t-il confié sur Twitter.

Une mise en garde

En effet, pour Bankman-Fried, cette proposition est une aubaine pour l’industrie DeFi. Par conséquent, s’y opposer n’est pas la meilleure chose à faire. En outre, il justifie l’hostilité autour de ces textes par une mauvaise appréciation des contours politiques et juridiques.

De plus, il semble peu optimiste quant aux retombées possibles lorsque la communauté prendra le contrôle de la situation. En réalité, il craint que les mécanismes qu’elle déploiera ne soient contre-productifs. Qu’au lieu de stimuler le développement de l’écosystème, qu’ils l’entravent.

Dans ces circonstances, il semblerait que la patron de l’exchange ne souhaite pas engager ses relations et ses ressources pour soutenir le futur dispositif. « Je ne soutiendrai pas activement des choses dont je pense qu’elles se retournent contre nous », a-t-il rajouté.

Aujourd’hui, la réglementation des cryptomonnaies est un enjeu crucial pour l’essor de l’industrie DeFi. Toutefois, elle suscite énormément de débats. Si pour certains, cet encadrement juridique est superflue, pour d’autres en revanche, il s’agit d’une nécessité. Mais encore faut-il choisir les bonnes règles à adopter. Celles qui satisferont à la fois législateurs, entreprises et utilisateurs.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !