A
A

Ripple sur le point de passer des accords pour les actifs FTX ?

dim 20 Nov 2022 ▪ 19h00 ▪ 4 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Quelques jours après l’écroulement spectaculaire de l’exchange crypto FTX, des nouvelles informations continuent de fuser. La dernière en date fait état d’une conversation entre Brad Garlinghouse le patron de Ripple, et Sam Bankman-Fried. Cet échange aurait eu lieu seulement quelques jours avant la déclaration d’insolvabilité de FTX. Cette info refait surface parce que le numéro 1 de Ripple se dit à présent prêt à se servir dans les actifs de FTX.

Brad Garlinghouse, bataille, SEC, Ripple, XRP

Ripple se dit enfin prêt à sauver la carcasse FTX

Ce n’est un secret pour personne, le marché crypto vit l’une de ses plus sombres périodes en cette fin d’année. L’écroulement retentissant de FTX est venue sonner le glas d’une année particulièrement compliquée pour l’industrie en général. Quelques jours après que Sam Bankman-Fried a reconnu la faillite de son entreprise, des informations pour le moins troublantes ne cessent de tomber. Accusé de fraude et de malversation, l’ex-dirigeant de FTX aurait choisi de claquer la porte. Mais, selon les récentes révélations de Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, Bankman-Fried aurait tout tenté à la dernière minute pour sauver les meubles.

Le patron de Ripple, la plateforme de paiement crypto transfrontaliers, avoue que le mercredi précédent l’annonce de l’insolvabilité, l’ancien homme fort de FTX l’avait appelé. Cette nouvelle ne surprend tant que ça, car FTX avait également sollicité l’aide de Binance qui s’était rétractée à la dernière minute, craignant que la dette ne soit trop lourde et les enquêtes des États-Unis. C’est ce coup de poignard de Binance qui avait précipité la deuxième plateforme d’échange crypto dans la crise.

Après beaucoup de réflexion, le patron du géant américain, Ripple, se dit prêt à passer des accords pour les actifs de FTX. Brad Garlinghouse ne cache pas son attrait pour l’achat des pièces servant aux clients commerciaux, de même que les participations dans d’autres sociétés. Pour rappel, avant sa descente aux enfers, 100 entreprises étaient affiliées à FTX.

Cette sortie de Ripple arrive un peu tardivement, car FTX est vraiment dans la tourmente. Les révélations de détournement de fonds par les dirigeants, ainsi que l’affrontement politique entre les démocrates et les républicains, sont autant de faits qui ternissent davantage l’image de l’exchange crypto. Il reste maintenant à savoir si cette déclaration de Brad Garlinghouse est vraie ou c’est juste un coup de communication.

Conclusion

Les jours passent et la situation de FTX ne s’améliore pas. Au contraire, la plateforme continue de crouler sur le poids des accusations de détournement, de fraudes et bien plus. Même s’il faut prendre avec des pincettes cette volonté de rachat de Ripple, si elle venait à se concrétiser, ce serait une excellente nouvelle pour l’exchange en disgrâce.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !