A
A

Ripple vs SEC: un acteur de l’industrie annonce la victoire du régulateur

lun 19 Juin 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
Regulation Crypto

Ces derniers mois, plusieurs analystes ont prédit que Ripple remporterait son procès face à la SEC. Cette prédiction semble désormais s’inverser. Les récentes révélations décevantes au sujet des documents Hinman seraient-elles en train de changer la donne ?

Les logos du XRP et de la SEC

Le fondateur de Prometheum donne Ripple perdante face à la SEC

Ripple a-t-elle encore une chance de remporter son procès face à la SEC ? Aaron Kaplan, le fondateur de la firme crypto Prometheum pense que non. S’exprimant sur le sujet, le patron a fait savoir qu’il donnait plutôt la SEC gagnante de cette bataille judiciaire.

« Je pense que la SEC gagnera cette affaire [contre Ripple, Ndlr], car tout indique que la décision sera en faveur de la commission », a déclaré Kaplan lors de son récent passage dans l’émission Daily Drop.

Cette intervention est de loin la première prise de position en défaveur de Ripple. Ces derniers mois, l’idée d’une potentielle victoire de l’entreprise s’était pourtant largement diffusée au sein de l’industrie crypto.

Cette perspective s’appuyait notamment sur les données des documents Hinman dont la divulgation récente était plus que décevante pour l’industrie. On pourrait donc s’imaginer que les projections de Kaplan sont en lien avec ces dernières. Ce n’est pas le cas.

Si Aaron Kaplan pense que la SEC gagnera son procès, c’est en raison d’un précédent : l’affaire SEC vs LBRY. Ce dossier, qui opposait le distributeur de contenus open source LBRY, a la SEC, a tourné à l’avantage de cette dernière.

Ceci, parce que la justice a finalement estimé que LBRY ne respectait les normes sur les valeurs mobilières. Selon la logique du patron, Ripple devrait ainsi subir le même sort car il y aurait des similarités dans les deux affaires.

Des projections incohérentes ?

Ce raisonnement a suscité des remous au sein de la communauté crypto. Plusieurs utilisateurs ont considéré que cette manière de voir les choses manquait de pertinence tout en étant un tantinet partiale. Ce qui est à tout le moins logique puisque Aaron Kaplan est particulièrement favorable à la politique des régulateurs.

« Très étrange. Rien dans les affaires qu’il a citées, ni même le discours de Hinman lui-même ou les avertissements qu’il a reçus du personnel de la SEC à propos du discours, ne soutient la notion que le jeton est un titre », a critiqué l’organe d’information juridique CryptoLaw.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.