A
A

Tribalisme dans les communautés crypto : une réalité ?

sam 11 Fév 2023 ▪ 6 min de lecture ▪ par Evans S.

Bien que les organismes de réglementation considèrent les cryptomonnaies comme une catégorie d’actifs différente, certaines communautés de la cryosphère n’hésitent pas de se faire la guerre. Le niveau de concurrence y est si élevé qu’il peut être comparé au tribalisme.

Crypto

Certains sont réputés toxiques, tandis que d’autres sont considérés comme des marchands de rêves. D’un côté, cela encourage la concurrence dans le secteur, mais d’un autre côté, certains craignent que cela ne ralentisse l’adoption des cryptomonnaies.

Bitcoin : la racine du tribalisme dans la cryptosphère ?

Considéré comme le pionnier des cryptomonnaies, le bitcoin a été créé en 2009 par un individu ou un groupe connu sous le nom de Satoshi Nakamoto. Depuis, d’autres cryptomonnaies ont vu le jour, chacune ayant ses propres caractéristiques et applications.

Toutefois, le bitcoin reste la cryptomonnaie la plus importante et la plus populaire, avec une capitalisation boursière beaucoup plus élevée, qui atteint aujourd’hui 44 %. 

Malgré la baisse au cours de 2022, le nombre de portefeuilles possédant du bitcoin a augmenté de 20 %. On compte désormais 219 millions de détenteurs de bitcoins, contre 183 millions il y a un an, selon crypto.com.

Cette popularité a donné lieu à un certain tribalisme parmi les utilisateurs de Bitcoin. Les partisans du bitcoin sont certains qu’il s’agit de la meilleure cryptomonnaie et de la plus fiable, et sont réticents à accepter d’autres options.

Mais il convient de noter que cela ne s’applique pas à tous les utilisateurs de bitcoins, et qu’il y a beaucoup d’utilisateurs de bitcoins et d’investisseurs qui peuvent voir le potentiel d’autres cryptomonnaies.

Les autres cryptomonnaies se font de plus en plus de la place

Au fil des ans, les cryptomonnaies ont gagné en popularité, et il existe dorénavant plus de 22 200 selon coinmarketcap. Certaines de ces cryptomonnaies offrent à ses utilisateurs des avantages distincts.

Par exemple, le bitcoin s’utilise pour les paiements en ligne et les transferts d’argent internationaux. Il met l’accent sur la décentralisation, la sécurité et la transparence.

Ethereum, quant à lui, trouve son utilité dans le développement de contrats intelligents et d’autres applications décentralisées. Pour les programmeurs, cela signifie qu’ils peuvent créer des programmes automatisés qui exécutent des activités en fonction de circonstances prédéfinies. Cela ouvre la voie à une grande variété d’utilisations de pointe, comme les marchés décentralisés tels que Aave et Uniswap.

Outre le bitcoin, il existe de nombreuses autres cryptomonnaies, chacune présentant ses propres avantages. 

Par exemple, le Litecoin a un temps de transaction plus rapide que le Bitcoin, tandis que le Monero offre à ses utilisateurs un plus grand anonymat ! 

Soyez cas même prudent, certaines cryptomonnaies sont juste inutiles ou tout simplement des copiés collés d’autres.

Tribalisme : Un frein à l’adoption des cryptomonnaies ?

Les cryptomonnaies ont connu une croissance rapide ces dernières années, même si leur adoption généralisée n’en est qu’à ses débuts. 

Le tribalisme de certaines communautés de cryptomonnaies fait-il partie des éléments qui freinent l’adoption ? C’est ce que pense Patient_Delivery_367, un utilisateur de Reddit, qui explique clairement que cela pourrait ralentir l’adoption des cryptomonnaies.

À mon avis, l’une des principales raisons qui ralentissent l’adoption des crypto-monnaies est le tribalisme. Il faut comprendre que ce n’est pas un gagnant qui prend tout et qu’une seule blockchain ne pourra pas servir l’appétit du monde entier lorsque l’adoption viendra

En effet, ce type de comportement peut décourager les nouveaux utilisateurs potentiels de se familiariser avec les cryptomonnaies. 

Les longs débats et les scissions au sein de la communauté peuvent donner l’impression que les cryptomonnaies sont trop techniques. Cela peut également provoquer un certain malentendu sur les avantages et les applications particulières de chaque cryptomonnaie.

Le tribalisme peut par ailleurs entraîner des erreurs d’investissement. Les utilisateurs peuvent être tentés d’éviter de diversifier leurs portefeuilles et d’évaluer correctement les risques associés à une certaine cryptomonnaie, simplement parce qu’ils y sont émotionnellement attachés.

De plus, il représente un frein pour les développeurs. Ces derniers peuvent avoir du mal à obtenir des commentaires constructifs de la part de la communauté s’il y a des débats houleux et des factions au sein de la crypto sphère.

Il convient toutefois de noter que le tribalisme n’est pas le seul obstacle pour les cryptomonnaies. La base d’utilisateurs potentiels peut être rebutée par un certain nombre de facteurs. Il s’agit notamment de la complexité de la technologie, du manque de clarté des réglementations et les risques de sécurité.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Evans S. avatar
Evans S.

Fasciné par le bitcoin depuis 2017, Evariste n'a cessé de se documenter sur le sujet. Si son premier intérêt s'est porté sur le trading, il essaie désormais activement d’appréhender toutes les avancées centrées sur les cryptomonnaies. En tant que rédacteur, il aspire à fournir en permanence un travail de haute qualité qui reflète l'état du secteur dans son ensemble.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.