A
A

Un nouveau scandale vient ébranler Binance !

mar 27 Déc 2022 ▪ 7h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Cette fin d’année est sans doute l’une des périodes les plus rocambolesques pour Binance. Après le scandale lié à sa preuve de réserves, il y a peu, une autre affaire vient plonger la plateforme de crypto dans une crise sans précédent. En effet, un groupe de 15 investisseurs français ont décidé d’attaquer en justice Binance France et la société mère Binance Holdings Limited. Les faits qui sont reprochés à l’exchange sont l’usage présumé de pratiques trompeuses et la dissimulation frauduleuse.

Crypto : Binance dans le viseur du ministère américain de la Justice (DOJ) ?
Binance trainé en justice par 15 investisseurs

15 investisseurs français portent plainte contre Binance

Un groupe de 15 investisseurs français a décidé de trainer Binance France et sa société mère Binance Holdings Limited devant les tribunaux. Les plaignants reprochent à l’exchange des pratiques pour le moins suspectes. C’est depuis le 14 décembre dernier que la plainte est officielle. En substance, l’exchange aurait violé les règles en vigueur sur le sol français.

Faire de la publicité et distribuer des services crypto sans enregistrement préalable des autorités gouvernementales est une violation. C’est exactement ce que Binance aurait fait selon les 15 plaignants. Certes, depuis mai 2022, Binance a l’agrément de l’AMF, mais les faits décriés sont postérieurs à cette date. Avec sa licence française, la plateforme pouvait donc permettre la garde d’actifs crypto et le trading des cryptomonnaies. Pour appuyer leur plainte, les plaignants se servent de captures d’écran pour justifier les activités de Binance sur internet avant l’obtention de la licence. En réalité, les plaignants réclament environ 2.4 millions d’euros à la plateforme. Ils auraient perdu cette somme suite à l’effondrement de TerraUSD (UST), un token que Binance annonçait être adossé au dollar.

L’exchange a réfuté les accusations dans le cadre d’un article de blog en répondant à certaines questions. La plateforme crypto dément toute activité promotionnelle avant l’obtention de la licence. Vu que les accusations portaient aussi sur le groupe Telegram, la plateforme estime que le forum concerne tous les utilisateurs du monde entier et pas seulement les Français. D’ailleurs, Binance précise que l’entrée dans les groupes Telegram se fait de manière volontaire et que chaque utilisateur peut en créer un s’il le veut.

Conclusion

En somme, Binance précise aussi que sa communication par rapport à Terra portait sur le staking et non sur les tokens sous-jacents. L’exchange rappelle aussi qu’à chaque fois, il inclut des messages de mise en garde par rapport aux risques que comporte le marché des cryptos. Pour l’instant, il est difficile de dire jusqu’où ira cette affaire, mais les prochains jours seront décisifs.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !