A
A

Une pépite crypto ? « Je n’autoriserai jamais la création d’une CBDC », déclare Donald Trump

jeu 18 Jan 2024 ▪ 4 min de lecture ▪ par Mikaia A.

La plupart des gouvernements peu friands de cryptomonnaies optent pour la variante la plus centralisée des actifs numériques, la CBDC. Comme la Chine, les États-Unis, sous l’ère Biden, ont le béguin pour la monnaie numérique de banque centrale. Une position que Donald Trump, amateur d’ETH et favori des républicains pour les prochaines élections présidentielles, rejette catégoriquement.

Photo de Donald Trump tenant le marteau de Thor et en rage contre les CBDC

Trump, crypto plutôt que CBDC ?

Jusqu’à présent, Donald Trump n’a pas officiellement exprimé sa position sur les cryptomonnaies. Cependant, la découverte d’un trésor riche en ethers (ETH) à son nom a suscité des spéculations sur de possibles nouveaux investissements dans la communauté crypto. Le fait qu’il ait déjà accumulé trois collections de NFT, la dernière étant sortie en décembre dernier, témoigne de sa familiarité avec les technologies du Web 3.0.

« Donald Trump déclare : ‘En tant que président, je n’autoriserai jamais la création d’une monnaie numérique de banque centrale. Une telle monnaie donnerait à notre gouvernement fédéral un contrôle absolu sur votre argent’. »

Cointelegraph a souligné que le candidat Donald Trump a été chaleureusement applaudi par la foule en promettant d’éliminer les monnaies numériques de banques centrales (MNBC) une fois de retour à la Maison-Blanche. Dans le contexte des élections présidentielles américaines de 2024, où il est pressenti pour affronter Joe Biden, Trump a brillamment réussi son premier test dans l’Iowa lundi dernier.

Lors de sa campagne à Portsmouth (New Hampshire) le 17 janvier, le 44e président des États-Unis a ajouté une nouvelle promesse à son engagement envers l’expulsion massive de migrants : celle de ne JAMAIS permettre la création d’une CBDC aux États-Unis.

« Ce soir, je fais une nouvelle promesse pour protéger les Américains de la tyrannie gouvernementale. Je n’autoriserai jamais la création d’une monnaie numérique par une banque centrale », a-t-il martelé.

Se sentant en phase avec son auditoire, apparemment très cultivé en matière de CBDC et de cryptos, Donald Trump a poursuivi de la sorte :

« Je ne savais pas que vous en saviez autant… New Hampshire, des gens très intelligents. Une telle monnaie donnerait à un gouvernement fédéral, notre gouvernement fédéral, le contrôle absolu de votre argent […] ils pourraient prendre votre argent et vous ne sauriez même pas qu’il a disparu. Ce serait une dangereuse menace pour la liberté et je l’empêcherai de venir en Amérique. »

D’autres personnalités influentes partagent cette vision novatrice favorable aux cryptos

Les élections présidentielles américaines de 2024 s’animent avec des candidats pro-crypto des deux camps (républicain et démocrate). Ron Desantis a déjà promis la fin de la guerre de Biden contre le Bitcoin (BTC) et exclut toute forme de CBDC dans le paysage financier américain.

Vivek Ramaswamy, initialement candidat à l’investiture républicaine, a également intégré les cryptos dans son programme avant de se rallier à Donald Trump.

Du côté démocrate, le Bitcoin compte des défenseurs passionnés tels que J.F. Kennedy Jr.

En octobre dernier, la gouverneure de la FED, Michelle Bowman, a déclaré ne pas voir d’arguments convaincants en faveur des CBDC.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.