A
A

Crypto : La protection de Vauld contre les créanciers écourtée

dim 13 Nov 2022 ▪ 10h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La startup de prêt et d’échange de cryptomonnaies Vauld doit accélérer la cadence dans l’établissement de son plan de restructuration. La Haute Cour de Singapour vient de désapprouver la date du 7 mars suggéré par cette entreprise soutenue par Peter Thiel. Vauld ne sera plus protégée contre les créanciers au-delà de la date du 20 janvier.

Crypto : La protection de Vauld contre les créanciers écourtée

Vauld, à l’abri jusqu’au 20 janvier

En difficulté financière depuis début juillet, Vauld peine à se relever de sa chute. Heureusement qu’il existe des lois comme le LACC (loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies), favorable à la protection des entreprises contre ses créanciers en période de restructuration. Vauld en a fait la demande et a obtenu son premier délai prévu se terminer le 7 novembre dernier.

Vendredi 11 novembre, The Block a rapporté que la spécialiste des prêts en crypto a demandé une prorogation de délai de 4 mois aux autorités juridiques singapouriennes. Malheureusement, la réponse ne concordait pas à l’attente de Darshan Bathija et de son équipe. 20 janvier, au lieu de 7 mars, c’est le verdict final du juge Aedit Abdullah pour Vauld.

À noter par ailleurs que tribunal a précisé que Vauld aura l’occasion de se présenter à une audience prévue le 17 janvier en cas de demande de nouveau moratoire.

Les cryptos des clients toujours bloqués

Depuis la chute de Terra, de nombreux projets crypto, dont des plateformes DeFi, ont été engloutis. Même le mastodonte FTX a sombré, un fait incompréhensible pour de nombreux investisseurs comme Tom Brady.

Vauld a dû suspendre les retraits de sa plateforme dès la formation des nuages sur son ciel. À l’heure actuelle, la plateforme de prêt crypto détiendrait environ 400 millions de dollars appartenant à ses créanciers. 363 milliards d’entre eux appartiendraient à des investisseurs particuliers.

L’espoir de Vauld résidait toutefois chez Nexo, son concurrent direct. Or, ce dernier s’est rétracté pour se concentrer sur d’autres alternatives (émission de token, levée de capitaux, etc.). Pour enfoncer le clou, l’Enforcement Directorate de l’Inde a procédé au gel d’actifs (fiat et crypto) de Vauld d’une valeur de 46 millions de dollars mi-août. Cette décision a été prise dans le cadre d’une enquête sur Yellow Tune Technologies pour blanchiment d’argent. En effet, cette dernière a des liens avec Flipvolt Technologies, une filiale indienne de Vauld.

En ce moment, tout chamboule dans l’univers crypto. Beaucoup attendent l’avènement de réglementations transparentes et adaptées afin d’éviter la répétition de telles situations. Ironie du sort, l’homme qui endossait le rôle d’avocat des cryptomonnaies à Washington DC tombe du haut de son empire. Espérons que Vauld, qui a pu tenir jusque-là, puisse trouver d’autres issues pour éviter les scénarii Terra et FTX bis.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !