A
A

Vers une adoption du rouble numérique dans le commerce russo-chinois ?

dim 02 Oct 2022 ▪ 7h00 ▪ 4 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Dans l’optique d’intensifier ses rapports avec la Chine, la Russie compte mettre sur pied des paiements en rouble numérique. Par cet acte, le Kremlin essaie de contourner toutes les sanctions internationales à son encontre dans le cadre du conflit en Ukraine. Pour que ce projet soit viable, il faudrait que d’autres nations acceptent d’adopter la monnaie électronique russe dans les échanges transfrontaliers. Le lancement du rouble numérique par la Banque centrale de Russie est attendue l’année prochaine.

La Russie veut intégrer le rouble numérique pour les règlements dans son commerce avec la Chine

Le rouble numérique pour les échanges avec la Chine ?

La Russie cherche à contourner toutes les sanctions internationales qui pèsent sur elle. Fin février, elle agressait illégalement l’Ukraine et, en riposte, la communauté internationale décidait de frapper avec des sanctions économiques. Depuis lors, le pays est asphyxié et multiplie les stratégies pour sortir la tête de l’eau. La banque centrale de Russie envisage sérieusement d’adopter le rouble numérique dans le cadre de ses échanges transfrontaliers avec la Chine.

Rappelons que cette monnaie n’est pas encore effective, puisqu’elle est actuellement dans sa phase de test. Elle est donc la version électronique de la monnaie russe et, si tout se passe bien, le rouble numérique deviendra officiel courant 2023. Si la Russie songe à ce mode de paiement, c’est surtout dans le but d’intensifier ses rapports avec la Chine. Avec la guerre en Ukraine, Pékin est devenu son principal partenaire commercial.

Les sanctions économiques diligentées contre la Russie réduisent son accès au système financier mondial. Le seul moyen de garder le cap est de trouver des moyens de contourner les restrictions. Dès lors, le pays pourra jouir des retombées des échanges frontaliers avec la Chine et bien plus. Outre le rouble numérique, on sait que Moscou a pensé aux cryptomonnaies récemment comme solution alternative. « Le sujet des actifs financiers numériques, du rouble numérique et des cryptomonnaies s’intensifie actuellement dans la société, alors que les pays occidentaux imposent des sanctions et créent des problèmes pour les virements bancaires, y compris dans les règlements internationaux », a reconnu Anatoly Aksakov, le responsable du Comité du marché financier à la chambre basse russe.

La coopération commerciale avec la Chine en toile de fond ?

Aksakov se félicite pour l’orientation monétaire que prend son pays présentement. Il est conscient qu’avec les flux financiers que va créer une probable adoption du rouble numérique et des cryptomonnaies, il sera plus facile de surmonter les systèmes monétaires occidentaux. Le parlementaire rappelle aussi qu’après les tests du rouble numérique, l’idée sera d’introduire cette monnaie dans les échanges commerciaux mutuels avec « l’empire du Milieu ».

Selon nos confrères de Reuters, l’élu aurait également souligné que la Russie avait d’autres motivations. Elle veut mettre fin au contrôle qu’exerce les Etats-Unis sur le système financier mondial. Le membre de la chambre basse russe espère que son pays va inspirer d’autres pays à faire de même.

Depuis le début du conflit en Ukraine, la Chine et la Russie ont intensifié leurs échanges commerciaux. Tout comme la Russie, Pekin est dans la phase de test de la version numérique de sa monnaie. Cette année, le Kremlin a émis plusieurs titres de créances en yuan chinois.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !