A
A

Voici ce que l’industrie crypto risque si la SEC gagne face à Ripple

lun 06 Mar 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
Regulation Crypto

La société crypto Ripple et la SEC mènent une bataille juridique depuis deux ans. Nul ne connait l’issue de ce procès qui met la communauté crypto en émoi. Mais, la plupart des acteurs s’accordent à dire qu’elle sera déterminante pour l’avenir de l’industrie des cryptos. Jeudi, Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, a accordé une interview à Bloomberg et s’est exprimé sur le sujet. Il a alors expliqué ses inquiétudes face à la possibilité que la SEC gagne ce procès.

Ripple vs SEC : Brad Garlinghouse se prononce

La victoire de la SEC serait néfaste pour l’industrie crypto

Brad Garlinghouse a évoqué la victoire potentielle de la SEC, même si Ripple est confiant quant à l’issue du procès. C’était pour lui l’occasion de mettre en exergue les risques qu’une telle victoire représenterait pour l’industrie crypto. Il a expliqué que si la SEC gagne le procès, elle renforcera la répression contre les entreprises crypto. Aussi, elle pourrait plus facilement appliquer ses mesures de réglementation des cryptos qui sont considérées comme malsaines.

Le patron de Ripple a déclaré : « La SEC a intenté un procès contre Ripple et ce n’était pas vraiment juste une affaire concernant Ripple ou XRP. C’est vraiment une affaire concernant l’industrie crypto ». Il a ajouté que si la SEC emporte l’affaire, elle prendra d’autres mesures coercitives contre les entreprises crypto. Il a souligné que le régulateur américain joue l’offensive et attaque l’ensemble de l’industrie crypto. Selon lui, la SEC n’adopte pas une méthode saine pour réguler le secteur des cryptos.

L’intégralité des propos du patron de Ripple

Garlinghouse a précisé que l’approche de la SEC pour réglementer la crypto diffère de celles des autres pays. Il a affirmé: « Nous voyons que dans d’autres pays, ils font le travail correctement. Ils codifient. Ils créent un cadre qui permet à une industrie de se développer tout en protégeant les consommateurs ».

Ce que le PDG de Ripple craint se produit déjà, puisque la SEC a attaqué d’autres entreprises crypto cette année. Le régulateur américain s’en est notamment pris à l’exchange Kraken, l’obligeant à arrêter le staking sur sa plateforme. Il a également pris des mesures contre Paxos pour l’émission du stablecoin Binance USD (BUSD). Parallèlement, le président de la SEC, Gary Gensler, a déclaré que hormis le bitcoin (BTC), toutes les cryptos sont des titres. Toute cette situation fait fuir les entreprises crypto, amenant les États-Unis à être à la traîne, en ce qui concerne l’adoption des cryptos.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.