A
A

Voici pourquoi il est urgent de réglementer la crypto

ven 20 Jan 2023 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Le Forum économique mondial a lieu depuis le 16 janvier et prend fin ce 20 janvier. Cet événement, plus connu sous le nom de Forum de Davos, a lieu en Suisse. Il est organisé par une fondation à but non lucratif du même nom ayant été créée en 1971. La rencontre de cette année a vu la participation de nombreux régulateurs et banques centrales mondiaux. Ces derniers ont profité de l’occasion pour parler du secteur crypto et surtout du bitcoin (BTC). Ils ont été nombreux à expliquer pourquoi il faut absolument réglementer le secteur.

crypto-bitcoin-BTC-urgence-réglémentation-régulateurs-Davos-banquiers

Réglementer rapidement et efficacement pour éviter d’autres effondrements

De nombreux acteurs du monde de la finance s’attendent à d’autres naufrages dans le secteur crypto sans une réglementation appropriée. Une bonne partie des représentants des banques centrales et des régulateurs au sommet de Davos 2023 l’a bien confirmé. Bloomberg a suggéré à travers un tweet que les banquiers à travers le monde veulent tous que le bitcoin soit urgemment réglementé.

Sa publication indique : « Les régulateurs et les banquiers ne sont peut-être pas toujours d’accord, mais ils trouvent un terrain d’entente à Davos sur le thème de la crypto ».

Régulateurs et banquiers sont d’accord sur le principe

Les banquiers centraux au Forum de Davos ont abordé entre autres la nature évolutive de la nouvelle industrie. Ils ont fait valoir que cette nature ainsi que la spéculation qui caractérise les cryptos rendent la réglementation urgente. Ces cadres estiment aussi que les récents effondrements montrent l’importance d’une réglementation du secteur crypto. Ils ont alors invité les régulateurs à intervenir rapidement pour faire adopter les lois appropriées pour bien gérer la crypto.

François Villeroy de Galhau, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a fait une déclaration sur le sujet. « Le plus grand défi aujourd’hui, ce sont les non-banques. Ils ont tous une caractéristique commune : ils sont tous liés aux non-banques. Ici, nous sommes à la traîne. C’est plus difficile parce que c’est un paysage très évolutif. Nous devrions nous précipiter vers une réglementation non bancaire urgente, en commençant par les cryptomonnaies », a expliqué Villeroy de Galhau.

Colm Kelleher, président du conseil d’administration d’UBS Group AG, s’est, lui aussi, exprimé sur la nécessité de réglementer les cryptos. Il a indiqué qu’actuellement, de nombreux projets crypto ne disposent pas d’un système de lutte contre le blanchiment d’argent. Il a précisé : « Nous sommes à la recherche d’un cadre réglementaire qui nous permettra de répondre aux besoins de nos clients ».

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !