A
A

🟠LIVE : C’est parti pour Surfin Bitcoin 2023 !

jeu 24 Août 2023 ▪ 10 min de lecture ▪ par La Rédaction C.
Event â–ª Event

Hier avait lieu la soirée networking aux halles de Biarritz: produits basques, discussions autour d’un verre dans une ambiance décontractée. Malgré l’océan à proximité, il fait toujours très chaud. Aujourd’hui c’est le début du Surfin Bitcoin à Biarritz, découvrons ensemble les conférences, les speakers et tout ce qui tourne autour de cet événement crypto Bitcoin.

Surfin Bitcoin _ 2023 _

C’est l’ouverture de Surfin Bitcoin !

Le casino a ouvert ses portes à 8h et le monde commence à affluer progressivement pour la conférence d’ouverture de Jacques Favier à 9h.

De nombreux stands autour du Bitcoin occupent le hall d’entrée. Le wallet Lightning Network est chargé ! (On peut régler en euro ou en Btc). Les oranges pills commencent à être distribuées, littéralement : l’équipe de stacking sat a offert une boîte de médicaments avec de vraies pilules oranges à l’intérieur pour notamment se « prévenir du système FIAT des banques centrales ». A consommer avec modération.

Scène du Surfin Bitcoin

Surfin Bitcoin et le marketing d’influence

Table ronde autour du marketing d’influence et de la protection des investisseurs. Pour en parler, Hasheur, Stéphane Vojetta (député français), Faustine Fleuret (Adan) :

Hasheur insiste notamment sur « l’importance de l’éducation financière » et la difficulté de trouver le temps nécessaire à cela. On aborde aussi le plus gros problème à l’heure actuelle en termes de réglementation : comment réguler les influenceurs français basés à l’étranger, comme par exemple à Dubai ?

C’est pour l’instant un flou juridique important. Ce vide juridique est difficile à combler selon l’avocat Romain Chilly. Pour lui, la justice n’a pas aujourd’hui les moyens de faire la chasse aux influenceurs peu scrupuleux basés hors de France.

Le député Stéphane vojetta estime cependant qu’il existe des « leviers d’actions » notamment au niveau des plateformes qui hébergent les contenus problématiques (YouTube, Instagram), en les obligeant à appliquer la loi française en suspendant les comptes.

Surfin Bitcoin – Marketing d’influence VS la protection des investisseurs

En parallèle, la journée dédiée au Lightning network a commencé dans la deuxième salle. Beaucoup d’intervenants anglophones cette année dont certains de renom : un des inventeurs du LN sera là.

Quelle méthode pour éduquer à Bitcoin ?

La journée se poursuit avec une table ronde : quelle méthode pour éduquer à Bitcoin ? Pour l’adoption de masse, il faut faire des compromis et prendre en compte les attentes du grand publics.

Enfin, une question qu’on ne se pose pas souvent : comment transmettre des bitcoin, même après sa mort?

SBTC23

Après une matinée riche en échanges, on s’accorde une pause autour d’un buffet avec produits du terroirs pour un repas face à l’océan.

14h : présentation de l’inventeur du Lightning Network Thaddeus Dryja

Son invention répond au problème de scalabilité du Bitcoin (la congestion du réseau à mesure qu’il grandir). 

Un atelier d’introduction en anglais où il explique en profondeur le fonctionnement technique de ce réseau qui pourrait bien propulser Bitcoin dans une autre dimension pour l’adoption. 

Une cinquantaine de personnes sont venues écouter avec attention cette figure majeure du Bitcoin. Beaucoup de développeurs dont Bastien Teinturier, très actif dans la communauté française. Avantages du LN :

  • Très rapide
  • Presque aucun frais de réseau

L’intervenant est très avenant et parvient à transmettre sa passion en faisant rire le public malgré un sujet technique.

Lightning Network

Scène Théâtre du Surfin Bitcoin

Du côté de la scène théâtre, la salle est remplie. On discute de l’avenir des stablecoins.

« Il y a des myriades de modèles en développement. On sait qu’on va vers des milliers de stablecoins » selon token brice. Une première agence de notation de stablecoin a vu le jour récemment : Bluechip. Se pose donc la question de la curation de tous ces stablecoins, qui ne se valent pas. 

« Il y a une place pour les SB, même la BCE le reconnaît », Jean Marc Stenger

Comment les régulateurs vont-ils influencer l’avenir du marché ?

L’avocat William O’rorke rappelle que le projet de loi MiCa s’est fait en réaction au projet de stablecoin Libra (la monnaie numérique de Facebook, qui n’est finalement jamais sortie).

Avec cette loi, les stablecoins dollars pourraient ne plus être listés des exchanges n’étant pas obtenu l’agrément nécessaire. Or les délais d’obtention sont importants, et la loi pourrait s’appliquer dès juillet 2024, « c’est demain » alerte Stéphanie Cabossioras.

« Il y a des risques pour les marchés cryptos qui sont aujourd’hui assez importants » d’après Stéphanie Cabissioras DG Binance France. Elle appelle à un délai de tolérance pour les fournisseurs de stablecoins européens qui ne seraient pas à jour.

Les stablecoins représentent le lien entre le secteur bancaire traditionnel et les cryptos

Les stablecoins centralisé sont les mieux placés pour avoir faire le lien avec le secteur bancaire classique. La question de savoir si un stablecoin est centralisé ou décentralisé n’est pas claire.

MiCa ne s’applique pas au projet réellement « décentralisés » sans préciser exactement ce qu’est un stablecoin 100% décentralisés. Les régulateurs vont systématiquement chercher les personnes derrières les stablecoins.

« Stablecoins centralisés ou décentralisés : ce que les investisseurs doivent savoir »

Les Bitcoiners – « don’t trust, verify »

Dans la deuxième salle, Pierre Schweitzer remet en question le slogan des bitcoiners « dont trust, verify » en expliquant que le bitcoin n’annule pas la confiance. On doit toujours faire confiance aux développeurs, au code (tous le monde ne peut pas être développeur) et à bien d’autres intermédiaires invisibles: par exemple, l’infrastructure internet elle-même. « Don’t trust verify » a donc ses limites.

Comment les populations sont impactées par Bitcoin à travers le monde ?

Surfin Bitcoin, l’événement Bitcoin en France

Comment les populations sont impactées par Bitcoin à travers le monde ?

Pour Riccardo Giorgio, activiste et créateur de contenu, « le meilleur moyen de promouvoir le bitcoin, c’est de dépenser ses bitcoins ». Autre sujet du côté de la scène théâtre : Bitcoin et les grandes entreprises : comment passer du scepticisme à l’adoption ?

Rapide passage par le stand de Konsensus Network maison d’édition spécialisée dans Bitcoin. L’occasion d’acheter « Le livre de satoshi », un recueil des écrits de satoshi nakamoto (bien sûr, payé en btc via le Lightning network).

L’équipe de bénévole de Stacking Sat est là pour orienter les participants. La plupart sont jeunes, parfois étudiants. Curieux, c’est un moyen pour eux de mettre en pied dans l’écosystème du Bitcoin et des cryptomonnaies.

Invité un peu spécial cette année : le colonel de gendarmerie Nicolas Duvinage ! Il vient présenter le travail de lutte contre les crimes à l’ère des crypto actifs.

Quel avenir pour l’industrie du minage ?

On en vient au hashrate du Bitcoin : quel avenir pour l’industrie du minage? Pour Guillaume Goualard de GAC crypto, la révolution de bitcoin est au moins autant énergétique que monétaire. En valorisant l’électricité des pays émergents, cette méthode devrait s’imposer dans le futur.

On finit la journée en continuant sur le minage : Sébastien Gouspillou, Florent Gabriel (Summit Mining) et Guillaume Goualard sont optimistes quand à l’avenir du minage à quelques mois d’un halving que certains redoutent.

Du caniso de Biarritz on aperçoit quelques surfeurs qui profitent des vagues, tandis qu’une fine pluie commence à tomber. C’est terminé pour cette première journée du surfin Bitcoin 2023.

Malgré la pluie qui s’est installée à Biarritz, le public afflue pour les premières conférences. Les cryptos peuvent-elles déstabiliser la finance mondiale ?

Bitcoin n’est pas une monnaie ?

« Bitcoin n’est pas une monnaie », titre provocateur de la présentation de Mombynes à 10 h 30. 

Selon lui, « Le bitcoin est le radeau de sauvetage du Titanic monétaire », si elle n’est pas (encore) une monnaie, elle est peut-être en train de le devenir progressivement.

Au tour de Pierre Ginet d’invoquer la philosophie : Spinoza et bitcoin. Et si Spinoza avait inspiré les cypherpunks ? Plongée passionnante dans la genèse philosophique des technologies de chiffrement.

Un public divers et varié au Surfin Bitcoin

Beaucoup de personnes différentes à surfin Bitcoin dont notamment Nicolas Sarkozy présent aujourd’hui au surfin Bitcoin ! Enfin presque : a quelques mètres du casino, l’ancien président de la république est présent pour une séance de dédicace de son dernier livre. Viendra t’il faire un saut au surfin Bitcoin ? Suspense.

Sarkozy présent aux abords du Surfin Bitcoin

Bitcoin et le Lightning Network

« Bitcoin et le Lightning network sont à des années lumières de Visa ou Mastercard », estime Michel Khazzaka, spécialiste des paiements numériques. 

La différence, c’est qu’il n’y a pas de budget marketing pour le bitcoin, en plus d’un frein législatif qui n’ accompagne pas l’adoption de cette technologie.

La journée se termine par l’Avant première d’un film sur la ferme de Virunga et le minage de bitcoin en Afrique de l’Est. Une solution qui permet de valoriser l’énorme production de l’installation hydrolique, en surplus, en attendant de construire les infrastructures nécessaires pour acheminer l’énergie, présenté par Sébastien Gouspillou. 

Fin de ce surfin Bitcoin 2023 après un « on man show » de Gouspillou sur le thème des anti Bitcoin. Peu ont été épargnés !

 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction C. avatar
La Rédaction C.

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.