A
A

Crypto : Celsius Network, une arnaque à la Ponzi ?

jeu 08 Sep 2022 ▪ 18h00 ▪ 3 min de lecture - par Fitah Razafimamonjy

Julien Arsenault rapporte dans son tweet que la CDPQ a perdu 200 millions de dollars dans Celsius Network. Cette cryptobanque est en effet une arnaque à la Ponzi, selon une agence gouvernementale américaine. Elle suggère que la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec (CDPQ) a placé cette somme dans un schéma de Ponzi.

Crypto, Celsius

Une “arnaque » derrière Celsius Network

L’agence de règlementation financière du Vermont a déposé, mercredi, un document auprès d’un tribunal new-yorkais des faillites. Ce document mentionne également le fait que Celsius était au bord de l’insolvabilité dès 2019. Ce qui évoque une question concernant la vérification faite par la CDPQ avant d’investir 200 millions $ dans Celsius.

Cette cryptobanque n’a jamais réalisé suffisamment de revenus pour payer les investisseurs, selon l’avocat Ethan McLaughlin. Dans son rapport, il suggère qu’à un certain moment, les rendements des investisseurs étaient payés avec l’argent des nouveaux déposants. Cependant, l’avocat n’a jamais précisé qu’il s’agit d’un “système de Ponzi”. Mais la logique derrière ses phrases laisse penser qu’il y a une forme d’arnaque derrière Celsius Network.

À titre de rappel, une arnaque à la Ponzi consiste à payer de faux rendements aux investisseurs. Ce qui est possible en utilisant l’argent déposé par de nouveaux investisseurs.

Le document ne précise pas si l’investissement de la CDPQ a servi à payer les anciens investisseurs de Celsius Network. Néanmoins, cela reste une possibilité.

Celsius Network
Celsius Network

Plusieurs accusations

L’agence gouvernementale américaine accuse Celsius Network d’être une arnaque pour plusieurs raisons. En effet, cette cryptobanque a fait des déclarations mensongères à propos de sa situation financière. Mais aussi à propos de son respect de la loi sur les valeurs mobilières. Ce qui a probablement incité de nouvelles personnes à investir dans Celsius Network.

À côté de cela, le document mentionne également que le passif de Celsius a été supérieur à ses actifs dès le 28 février 2019, si on exclut la valeur de son jeton CEL. Le Vermont accuse aussi Celsius Network d’avoir manipulé le cours de sa cryptomonnaie.

McLaughlin a écrit que Celsius et sa direction n’ont pas été francs à ses investisseurs en cachant la dégradation de sa situation financière.

La CDPQ a-t-elle procédé à une vérification totale sur la santé financière de Celsius avant d’investir ? C’est la question qui se pose. Pour le moment plusieurs enquêtes s’ouvrent pour savoir si Celsius Network est une arnaque ou pas.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Fitah Razafimamonjy avatar
Fitah Razafimamonjy
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !