A
A

Kenya : Convertir les réserves du pays en bitcoins (BTC) est une folie !   

lun 26 Sep 2022 ▪ 13h00 ▪ 3 min de lecture - par La Rédaction Cointribune

Le gouverneur de la banque centrale du Kenya n’est pas d’accord avec la conversion des réserves du pays en bitcoins. Patrick Njoroge a employé le mot « folie » pour qualifier ces appels. D’après lui, les cryptomonnaies comme le bitcoin (BTC), sont très volatiles et ne résolvent pratiquement aucun problème.

Kenya, Crypto, taxes

La Banque centrale du Kenya s’oppose à la conversion des réserves du pays en bitcoins

Le gouverneur de la Banque centrale du Kenya (CBK), Patrick Njoroge, semble être furieux face aux appels à convertir les réserves du pays en bitcoin. C’est de la folie, déclare-t-il en ajoutant que le fait d’accepter de convertir les réserves de son pays en BTC, il mérite la prison.

En effet, la CBK a publié des déclarations mettant en garde les résidents du Kenya contre le commerce ou l’investissement en cryptos comme le bitcoin. D’après Njoroge, les cryptos ne peuvent pas être utilisé comme mode de paiement, en raison de leur grande volatilité. Le vice-gouverneur de la banque centrale du Nigeria (CBN), Kingsley Obiora, est également du même avis.

Malgré cette opposition de la CBK, plusieurs études ont suggéré que les résidents du Kenya se lancent davantage dans les cryptos et le bitcoin. Par exemple, les utilisateurs de Paxful détenaient des cryptomonnaies évaluées à 125 millions de dollars au début de 2022.

Kenya Bitcoin
Kenya : convertir les réserves du pays en Bitcoin (BTC) est une folie !  / source : news.bitcoin

Njoroge : les cryptos ne résolvent pratiquement aucun problème !

Patrick Njoroge n’est pas convaincu que les cryptos comme le bitcoin puisse apporter des avantages à l’économie du Kenya. Dans une vidéo mise en ligne sur Youtube, il a dit que les cryptos ne résolvent aucun problème. 

« Dans notre économie, quels problèmes résolvent-ils ? Sont-ils de meilleurs véhicules pour, disons, les paiements, les transactions ? Et la réponse est non. Sont-ils meilleurs en termes de …. sécurité plus qu’un compte bancaire ? Et la réponse est non », ajoute Njoroge.

De plus, le gouverneur affirme qu’il subissait également des pressions. Il reçoit en effet de nombreuses propositions qui suggèrent de convertir les réserves de la CBK du Kenya en bitcoins. Njoroge a cependant suggéré qu’il devrait être fou avant d’accepter une telle proposition.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !