A
A

Afrique du Sud : Pick n Pay se met au bitcoin (BTC) lightning

mer 02 Nov 2022 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Mary Batshwok

Le bitcoin (BTC) suit son petit bonhomme de chemin à travers le monde : le groupe sud-africain Pick n Pay, chaîne de magasins alimentaires, accepte désormais ce mode de paiement. Pick n Pay avait auparavant testé le bitcoin lightning dans 10 magasins du Cap occidental avec des testeurs présélectionnés, puis a élargi cette possibilité à d’autres magasins. Cela ne peut que réjouir les « Surfer Kids » de Bitcoin Ekasi qui ont déjà commencé leurs achats et posté une adorable vidéo sur twitter.

pick n pay bitcoin

Le groupe Pick n Pay possède actuellement 16 % des parts du marché de l’épicerie et dispose d’un réseau de près de 2000 magasins dans 7 pays du continent africain. 

Les enfants de Bitcoin Ekasi vont faire leurs achats avec leur wallet bitcoin

Pourquoi cette annonce est-elle importante ?

Alors que le bitcoin est annoncé comme mort ou agonisant (voir par exemple la BD d’Olivier Bossard récemment publiée dans laquelle l’auteur écrit que le bitcoin ne peut rivaliser avec les paiements dits traditionnels), il est important de savoir qu’il est utilisé dans d’autres pays. On peut en effet déjà payer ses factures en bitcoin, ses impôts, louer ou acheter des biens immobiliers, faire ses courses… Mais tout cela n’est possible dans certains États des États-Unis, au Salvador, en Suisse, etc., mais beaucoup moins en Europe qui elle, rêve de CBDC. On voudrait donc nous faire croire que le bitcoin n’est pas pratique, énergivore, que c’est la monnaie des terroristes, des fraudeurs, pour nous imposer une monnaie numérique centralisée.

Des transactions rapides grâce au bitcoin lightning

Comme l’indique le porte-parole de Pick n Pay : « La transaction est aussi simple et sûre qu’avec une carte de débit ou de crédit. Les clients scannent un code QR depuis l’application et acceptent le taux de conversion en rand sur leur smartphone au moment de la transaction. Les frais pour chaque transaction sont minimes et prennent moins de 30 secondes ».

Pick N Pay Bitcoin afrique

Déploiement à grande échelle dans les magasins du groupe

En intégrant l’API de paiements Lightning de CryptoConvert, Pick n Pay devient le premier grand détaillant en Afrique à utiliser le réseau Lightning : on connaît les règles du marché et les autres magasins suivront certainement cette adoption. Avec ses presque 2000 magasins, dont 144 en dehors de l’Afrique du Sud (Botswana, Zambie, Zimbabwe, Lesotho, Namibie et au Swaziland), Pick n Pay est un groupe en pleine expansion. Pick n Pay, également propriétaire de l’épicerie discount Boxer, prévoit d’ouvrir 73 nouveaux magasins et 61 pour Boxer d’ici février 2023. La possibilité de payer avec le wallet bitcoin lightning est un véritable pas en avant dans l’adoption de cette technologie.

Les Surfer Kids de Bitcoin Ekasi

La communauté Bitcoin Beach au Salvador a donné naissance à d’autres communautés identiques dans le monde, notamment dans des communautés défavorisées (et débancarisées). C’est le cas de Bitcoin Ekasi en Afrique du Sud : impulsée par Hermann Vivier, son épouse et via son association à but non lucratif « The Surfer Kids ». 50 enfants des townships bénéficient d’un accompagnement : « l’objectif principal est d’enseigner aux enfants le surf et le bitcoin, afin de favoriser leur autonomie personnelle et financière. Je gère l’organisation (dans les coulisses, autant que possible) tandis que les entraîneurs, l’enseignant et les maîtres-nageurs gèrent le programme au quotidien ». Bitcoin Ekasi est soutenue également par le Satoshi Store. Les collections sont vendues uniquement en bitcoin et 50 % des profits sont reversés à l’association.

Alors que les Européens dorment en attendant les CBDC, d’autres pays ou communautés économiquement moins favorisées ont compris l’importance de l’indépendance financière que procure bitcoin (BTC). Le continent africain continue son développement et nombre d’événements s’y passent, comme les Dakar Bitcoin Days qui accueilleront notamment Hermann Vivier (mais pas seulement !).

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mary Batshwok avatar
Mary Batshwok

Subprimes, crises financières, inflation galopante, paradis fiscaux... Le bitcoin a été conçu pour plus de transparence et peut-être enfin changer la donne. J'essaie de comprendre ce nouvel environnement et tente de l'expliquer à mon tour. La route est sans doute longue, mais elle en vaut la peine.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !