A
A

L'Argentine sous Milei va-t-elle vraiment rejeter les BRICS au profit du dollar ?

jeu 23 Nov 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Paiement

Entre la Chine, le Brésil et l’Argentine de Javier Milei, les relations commerciales et diplomatiques pourraient bientôt se retrouver au point mort. Il semble que le nouveau président argentin prévoit de dollariser l’Argentine et de la séparer de la Chine, du Brésil et des BRICS. Si l’information n’a pas encore fait l’objet d’une communication officielle, elle jette cependant un doute profond sur l’adhésion aux BRICS de l’Argentine, première puissance économique d’Amérique latine. Cependant, Pékin reste formelle : nous ne supplierons pas.

L'inscription BRICS, barrée d'une croix rouge avec en arrière plan le drapeau de l'Argentine, qui pourrait opter prochainement pour le dollar au détriment de la monnaie des BRICS

Javier Milei pourrait défendre le dollar et rejeter la Chine, le Brésil et les BRICS

Il y a environ trois mois, l’Argentine avait été invitée à rejoindre les BRICS. Rappelons que l’Argentine est la plus grande économie d’Amérique latine et l’un des plus gros épicentres agricoles mondiaux. Son adhésion sera un véritable coup de pouce à la dédollarisation en marche depuis plusieurs années dans le monde.

Malheureusement, les rumeurs disent que Javier Milei travaillera plutôt à renforcer les liens de l’Argentine avec les USA et à dollariser son pays. Pendant sa campagne, le désormais président avait déjà affirmé qu’il allait rompre les liens avec le Brésil et la Chine. Il avait promis qu’il ne travaillerait avec “aucun pays communiste” après avoir traité la Chine d’“assassin” et le président brésilien de « socialiste à vocation totalitaire ».

Pourtant, la Chine et le Brésil sont des membres fondateurs des BRICS. Ils sont également les deux partenaires commerciaux majeurs de l’Argentine. Pékin vient de réagir aux rumeurs sur l’alignement du pays et promet qu’elle ne supplierait pas si celles-ci s’avéraient.

L’Argentine sera ruinée sans les investissements chinois, selon Pékin

Interviewé par les médias, Sabino Vaca Narvaja, ambassadeur d’Argentine près la Chine, a abordé les conséquences d’une éventuelle séparation entre la Chine et une Argentine en crise. Selon lui, l’Argentine subirait alors “la perte de plusieurs millions d’emplois” et “une implosion sur les plans agricole, social et financier”.

C’est aussi l’avis de Mao Ning, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères qui a réagi aux rumeurs sur le rejet par Javier Milei de l’invitation des BRICS. La diplomate a encouragé les pays invités par les BRICS à adhérer et assuré qu’une rupture entre la Chine et l’Argentine causerait la ruine de cette dernière.

Il faut noter, en effet, que la Chine absorbe une grosse part des exportations agricoles annuelle de l’Argentine. En 2022, elle a acheté 92% de son soja et 57% de sa viande bovine. Pékin finance aussi massivement plusieurs projets de constructions, dont deux barrages hydroélectriques. Milei se trouve donc en position de faiblesse vis-à -vis de la Chine et ne risque pas d’engager un bras de fer diplomatique avec deux colosses. Même si sa politique de dollarisation de l’Argentine peut ralentir l’expansion des BRICS, elle ne risque pas d’arrêter le processus enclenché contre l’hégémonie du dollar et des USA.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.