A
A

Le FMI s’oppose à l’utilisation des cryptos comme monnaie légale

ven 24 Fév 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Eddy S.
S'informer Réglementation

Le conseil d’administration du FMI fait une nouvelle sortie concernant les actifs cryptos. Dans un document publié récemment, il revient sur les principes généraux de l’écosystème, mettant en évidence ses impressions. Cependant, certains détails pourraient diviser les avis entre les adeptes des actifs numériques et le Fonds.

FMI crypto

Le FMI, contre l’adoption généralisée des actifs cryptos

L’expansion des cryptomonnaies fait couler beaucoup d’encre et de salive. Alors que de plus en plus de personnes s’y mettent, certaines institutions telles que le Fonds monétaire international (FMI) ne voit pas les choses du même œil. De plus, l’adoption du bitcoin (BTC) comme monnaie légale au Salvador en septembre est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. 

Face à l’omniprésence de ces actifs, le fonds a publié un document de neuf principes politiques rendu public le 23 février 2023. Ces derniers traitent des questions juridiques, macrofinancières, réglementaires et de coordination internationale.

Le premier principe concerne l’utilisation des cryptomonnaies comme monnaie légale. Selon le Fonds, il ne faut pas accorder de statut légal aux actifs numériques, encore moins de celui de monnaie officielle. Après lecture du document le 8 février, le conseil d’administration du FMI lui apporte son soutien et pense même que le Fonds pourrait servir de leader d’opinion dans l’adoption des cryptos. 

Les actifs numériques ont des avantages indéniables

Le FMI ne condamne pas automatiquement tous les actifs numériques. L’année dernière, Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds a déclaré qu’il existe plusieurs types d’actifs. Pour elle, les CBDC et les stablecoins représentent moins de risques que les cryptomonnaies qui ne sont soutenues par aucune institution financière. 

De ce fait, les émetteurs de chaque type d’actifs doivent assumer leur responsabilité. En septembre 2022, le Fonds a annoncé qu’il travaillait sur une plateforme CBDC interopérable. Pour lui, si les cryptos doivent être mises en avant, la monnaie numérique de banque centrale serait la meilleure option.

Le Fonds monétaire international recommande de prendre des pincettes avec les cryptomonnaies. Selon lui, il faut protéger la souveraineté et la stabilité monétaires. De ce fait, une adoption généralisée des actifs cryptos pourrait nuire à cette dernière. 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Eddy S. avatar
Eddy S.

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.