A
A

Le gouverneur de la Banque de France appelle à des règles strictes vis-à-vis des firmes de cryptos

dim 08 Jan 2023 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

À la suite du scandale FTX, les sociétés de cryptos devraient être prises dans l’étau de la réglementation de l’industrie, particulièrement en Europe. De plus en plus d’acteurs financiers appellent les Etats à intervenir pour réguler ce marché. En l’absence de mesures pertinentes, celui-ci expose des millions de consommateurs aux risques de volatilité. Ceci, en faisant les affaires de nombreux investisseurs.

France, Crypto

Imposer des règles strictes dans un environnement « instable »…

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, s’est exprimé, vendredi 6 janvier, sur le secteur des cryptos. Selon lui, la perturbation que connaît ce marché exige l’application de mesures plus strictes. Celles-ci doivent concerner aussi bien les compagnies d’échange cryptos, basées à l’étranger, que les entités nationales d’actifs numériques.

Pour lui, le gouvernement français doit, comme l’ont commencé le Portugal ou l’Italie, prendre rapidement les devants, en attendant l’adoption d’une norme communautaire. Dans le contexte actuel, souligne-t-il, la France doit délivrer des autorisations aux entreprises de cryptos. Des licences qu’elle va exiger d’elles pour continuer à fournir leurs services.

Les propos du gouverneur largement repris sur les réseaux sociaux

Avec les faillites de grandes compagnies de cryptos ces derniers mois, les formalités d’enregistrement, unique procédure exigée jusqu’ici, ne suffisent plus.

« La perturbation observée en 2022 nourrit une conviction fondamentale. La France doit passer au plus vite à l’autorisation obligatoire des DASP (digital asset service providers). Ceci, plutôt que de simplement exiger leur enregistrement. D’ailleurs cela doit se faire bien avant l’entrée en vigueur de MiCA pour créer le cadre de confiance nécessaire », a déclaré Villeroy de Galhau.

Ou risquer de perdre le contrôle sur la monnaie

Pour le banquier, l’effort de réglementation de l’industrie des cryptos tant en France qu’au niveau de l’Europe est avant tout une question de survie. Une problématique qui, si elle n’est pas réglée dans l’urgence, pourrait menacer la souveraineté du vieux continent. Ceci, en affectant les cours de l’Euro, déjà fortement en baisse ces derniers mois.

« Qu’il s’agisse des monnaies numériques ou des paiements, nous devons, en Europe, être prêts à agir aussi rapidement que nécessaire ou prendre le risque d’une érosion de notre souveraineté monétaire », a-t-il indiqué. D’après le responsable, l’heure n’est plus à la tergiversation.

La régulation de l’écosystème des cryptos pourrait s’accélérer au cours des prochains mois avec le projet de directive MiCA. L’adoption de cette norme approuvée en octobre 2022 devrait permettre de restaurer la confiance des utilisateurs.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !