A
A

Les stablecoins servent de protection contre l’inflation au Brésil !

ven 30 Déc 2022 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Dans plusieurs pays, l’inflation, associée à la crise économique mondiale, frappe durement. C’est le cas au Brésil, où le taux d’inflation a atteint 9 704 %, en juin. Avec ce taux, qui est le plus élevé depuis 2022, le réal brésilien se retrouve très affaibli face au dollar américain. La population brésilienne, ne pouvant plus supporter cette situation, a décidé de se tourner vers la crypto.

Un homme pointant du doigt le mot « stablecoin »

Le réal brésilien continue de lutter contre l’inflation

Il y a quelques semaines, le Brésil a légalisé les paiements en actifs numériques pour améliorer l’adoption des cryptos. À présent, on apprend que les Brésiliens utilisent de plus en plus les stablecoins pour se protéger contre l’inflation. Un utilisateur a révélé cette information en faisant un tweet pour présenter « une note positive pour terminer l’année en crypto ». 

Parlant de l’utilisation des cryptos dans les économies en développement, il a déclaré : « Des pays comme le Brésil se tournent vers les monnaies stables pour arrimer leur épargne au dollar. 50 % des volumes en réal brésilien (BRL) impliquent désormais un stablecoin, contre seulement 5 % pour l’USD ».

Une explication de la situation

Il apparait que le réal brésilien a toujours beaucoup de mal à conserver sa valeur face à l’inflation. Dans ce contexte, les Brésiliens ont choisi de se tourner vers la crypto pour protéger leur épargne. Ils ont remarqué que le meilleur moyen pour eux d’atteindre cet objectif est d’utiliser les stablecoins. Notez que les principaux stablecoins utilisés au Brésil sont le BUSD et l’USDT.

Le gouvernement brésilien accueille chaleureusement les cryptos

Jair Bolsonaro, le président du Brésil, a signé un projet de loi sur la crypto, le 22 décembre. La nouvelle loi autorise les Brésiliens à utiliser le bitcoin (BTC) comme moyen de paiement. Il faut toutefois noter que le projet de loi n’a pas fait du bitcoin une monnaie légale au Brésil.

Cela dit, il stipule que toute entreprise crypto doit disposer d’une licence avant d’offrir ses services au Brésil. Ces derniers concernent principalement la garde et la gestion des actifs numériques. Le projet de loi brésilien vise à prévenir un effondrement tel que celui de FTX.

Aujourd’hui, il y a une grande variété d’ETF crypto au Brésil, plus que partout ailleurs en Amérique latine. Parallèlement, la majorité des banques et des courtiers du pays proposent des investissements en crypto. Ces structures proposent également des services de garde de tokens. En outre, la Banque centrale du Brésil prévoit de lancer le réal numérique d’ici 2024.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !