A
A

MiCA : Une barrière à l’adoption des cryptos ?

lun 10 Juil 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Regulation Crypto

L’officialisation de la loi MiCA sur les cryptos est certainement l’une des plus grandes évolutions réglementaires en Europe cette année. Bien qu’elle fixe un cadre juridique favorable à l’émergence des cryptos, certains experts pensent qu’elle pourrait freiner leur adoption.

Un drapeau de l'UE avec des la mention règlement MICA

L’adoption des cryptos, endiguée par le plafond transactionnel de la MiCA

Le choix de l’Union européenne (UE) de déployer une réglementation sur les cryptos poursuivait un objectif. Celui de réguler leur fonctionnement sans bloquer leur expansion sur le vieux continent.

Pourtant, c’est, semble-t-il, ce qui risque de se passer avec l’une des dispositions de la MiCA jugée problématique. Il s’agit de la règle qui plafonne à 200 millions d’euros (219 millions de dollars), le volume quotidien d’opérations en stablecoins. Des actifs dont les plus importants sont l’USDT et l’USDC.

Cette mesure est considérée comme inhibante pour l’adoption des cryptos par Chander Agnihotri et Rachel Cropper-Mawer. D’après ces deux experts juridiques, le marché des stablecoins pourrait très vite se retrouver face à un mur.

Car, expliquent-ils, le plafonnement du volume journalier de transactions en stablecoins affecterait les plus importants d’entre eux. Le recours et l’utilisation de ces derniers pourraient ainsi « rapidement être étouffés ». Cette perspective n’étant surement pas en accord avec l’esprit de la MiCA, les experts appellent à la révision de cette disposition.

Concrètement, ils souhaitent que les législateurs européens revoient les limites quotidiennes d’opérations en stablecoin autorisées. L’idéal serait donc que celles-ci soient substantiellement rehaussées.

Pour l’heure, on imagine que l’intervention d’une telle modification devra attendre la pleine entrée en vigueur de la MiCA. Cropper-Mawer estime, quant à elle, qu’« en fin de compte, le succès de la MiCA dépendra largement de la façon dont elle sera appliquée au niveau des États membres, et si les législateurs continueront à la réexaminer, surtout si l’on considère la vitesse à laquelle l’innovation se produit dans l’industrie des cryptos ».

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.