A
A

Présidant le G20, l’Inde veut une régulation mondiale des cryptomonnaies

lun 02 Jan 2023 ▪ 18h00 ▪ 4 min de lecture - par Gilles Cedric YAKAM

La RBI ou Reserve Bank of India est la banque centrale indienne. Son dernier rapport sur la stabilité financière soulignait une fois encore l’aspect négatif des cryptomonnaies sur l’économie. Maintenant, l’institution pense que le G20 devrait faire du développement d’une régulation des cryptomonnaies une priorité mondiale. Elle ajoute qu’il ne faut pas envisager un bannissement pur et simple.

Drapeaux des pays du G20

La banque centrale indienne peut-elle réussir la régulation des cryptomonnaies ?

Vous le savez probablement, le G20 est le groupe des 20 pays les plus riches du monde. Il se trouve que la présidence du G20 est rotative et que c’est au tour de l’Inde de jouer ce rôle. Dans son rapport sur la stabilité financière, la RBI a tout d’abord mis l’accent sur le challenge que représentent les cryptomonnaies pour le système financier mondial. Ensuite, la patronne des banques indienne a dit profiter du fait que le pays ait la présidence du G20. D’après Bitcoin News, elle va appeler au développement d’une régulation mondiale sur les cryptomonnaies.

Dans son rapport rendu public le 29 décembre, on peut lire : « l’économie indienne et le système financier national restent résilients ». Concernant les cryptomonnaies, la RBI se montre sévère, pointant le fait qu’il s’agit d’un actif très volatil et inefficace pour combattre l’inflation. À ce propos, le rapport dit :

 « L’effet de levier est un thème constant dans l’écosystème de la crypto, ce qui rend les échecs rapides et les pertes énormes et soudaines. »

La RBI voudrait-elle profiter de l’hiver crypto pour tordre définitivement le cou à cette industrie ? En effet, elle ajoute : « Réglementer les nouvelles technologies et les nouveaux modèles commerciaux après qu’ils ont atteint un niveau systémique est un difficile ».

Dans le même rapport, on peut également lire : « Dans ce contexte, sous la présidence indienne du G20, l’une des priorités est de développer un cadre de réglementation mondiale, y compris la possibilité d’interdiction des actifs cryptographiques non soutenus, des stablecoins et des DeFi. »

Le G20 peut-il bannir les transactions crypto ?

Il est hautement improbable que les cryptomonnaies soient complètement interdites dans tous les pays du G20. En effet, les cryptos sont interdites par la Chine, mais encouragées par d’autres pays du G20. Dans plusieurs pays comme le Brésil ou l’Argentine, les banques offrent de plus en plus d’outils pour prendre en charge la crypto. Shaktikanta Das, gouverneur de la RBI, n’a pas mâché ses mots. Pour lui, la crypto causera la prochaine crise financière si son bannissement n’est pas effectif. On verra si ces propos incendiaires forceront le G20 à interdire ou à réguler fortement cette industrie.

On ne s’attendrait pas à ce que l’Inde soit le premier à appeler à un bannissement de la crypto. En effet, le pays compte 115 millions d’utilisateurs crypto. Enfin, notons tout de même que la RBI n’est pas complètement contre, puisqu’elle demande de ne pas interdire les cryptos lancées par les banques centrales. Peut-être que cette envie de régulation des cryptomonnaies est une tentative de contrôler un secteur qui échappe aux États depuis des années.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Gilles Cedric YAKAM avatar
Gilles Cedric YAKAM

Rédacteur web SEO spécialisé dans les crypto-monnaies, la finance décentralisée et le Web 3, je produis des textes engageants et d'actualité. Mon but est de démocratiser l'univers de la crypto et informer les lecteurs des nouveautés dans le secteur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !