A
A

Russie : L'absence de régulation n’empêche pas les transactions crypto !

mar 11 Oct 2022 ▪ 13h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

Les sanctions qui pèsent sur la Russie poussent les entreprises à chercher d’autres alternatives pour les échanges. Alors que le pays essaye de valoriser au mieux le rouble russe, les commerçants misent sur les cryptomonnaies pour les transactions transfrontalières. Mais qu’en est-il de la régulation ? 

russie, sanction, crypto

Les paiements crypto transfrontaliers explosent en Russie tandis que l’USD et l’euro perdent du pouvoir

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le pays de Vladimir Poutine fait face à de nombreuses sanctions. Malgré quelques compromis, les sanctions, elles, persistent et les entreprises se tournent vers les actifs cryptos. Ivan Chebeskov, le directeur du Département de la politique financière au ministère des Finances, s’est exprimé à ce sujet. 

En effet, dans une conversation avec le quotidien russe Izvestia, ce dernier a reconnu la tendance croissante de l’utilisation des cryptomonnaies. Ainsi, selon les déclarations de Vladimir Gamza, responsable de la politique industrielle, financière et d’investissement au Conseil de la Chambre de commerce et d’industrie de la Fédération de Russie, les entités russes optent de plus en plus pour des instruments de paiement numérique, y compris les cryptos. 

Il déclare également qu’en raison des restrictions financières, les règlements en monnaie fiduciaire sont réduits au maximum. Le blocage de SWIFT dans les banques russes est l’un des éléments déclencheurs de ce phénomène. Cependant, rappelons tout de même que les nouvelles réglementations pour les paiements crypto ne sont pas encore en vigueur. D’après un représentant du gouvernement, ces dernières devraient entrer en vigueur en 2023 au plus tôt.

Quand les actifs numériques prennent le pouvoir…

Depuis le début de l’année, les autorités russes réfléchissent à la manière de réglementer l’écosystème crypto. En effet, les sanctions contre la Russie les ont convaincues qu’il fallait au moins légaliser les paiements transfrontaliers en crypto. Un peu plus tôt en septembre, Anatoly Aksakov, le chef de la commission parlementaire des marchés financiers, a déclaré que les institutions pourraient faire le choix du token qu’elles souhaitent utiliser. 

Toutes ces mesures arrivent alors que l’utilisation des cryptomonnaies prend une ampleur sans pareil. En effet, elles sont utilisées pour les paiements des composants d’exportation pour le secteur manufacturier et les exportations russes. 

Les cryptos s’utilisent de plus en plus en Russie pour payer l’importation de biens de consommation. Vladimir Gamza prédit même que le volume de transactions transfrontalières pourrait rapidement se multiplier. Dans un contexte de sanctions, il est nécessaire, voire indispensable, d’essayer toutes les alternatives aux paiements SWIFT.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !