A
A

Sam Bankman-Fried verse une caution de 250 millions de dollars et est libéré

ven 23 Déc 2022 ▪ 8h00 ▪ 5 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Sam Bankman-Fried, l’ex-patron de l’exchange crypto, FTX a été extradé vers les États-Unis, mercredi soir. Il a accepté de rentrer dans son pays, pour faire face aux poursuites judiciaires dont il fait l’objet. Entre autres, on lui reproche d’avoir utilisé les avoirs de ses clients pour réaliser des investissements personnels. On chiffre le préjudice à plusieurs milliards de dollars. L’affaire FTX est déjà considérée comme l’un des plus grands scandales financiers de l’histoire des États-Unis.

Sam bankman-Fried

La plus importante caution de tous les temps ?

Moins de 24 heures après son retour aux États-Unis, l’ex-magnat des cryptos, Sam Bankman-Fried, était devant des juges new-yorkais. Sa première comparution dans l’affaire a pris fin jeudi en fin d’après-midi et a abouti à sa libération sous caution. Les juges du tribunal de Lower Manhattan ont fixé à 250 millions de dollars cette caution. Pendant l’audience, les magistrats eux-mêmes ont qualifié d’énorme ladite caution. L’un des juges a indiqué qu’il s’agit certainement de la plus importante caution personnelle de tous les temps. Les parents de l’ex-magnat des cryptos ont signé le document de caution, et ont mis en garantie des propriétés à Palo Alto, en Californie.

Il existe de nombreuses conditions à la libération de Sam Bankman-Fried. Il doit vivre au domicile de ses parents avec un bracelet électronique et un autre moyen de surveillance électronique. Les juges lui ont interdit d’ouvrir de nouvelles lignes de crédit et de créer des entreprises. On lui a également interdit de faire des transactions de plus de 1 000 dollars, sauf pour payer des avocats.

L’annonce de la libération de SBF

« Si vous ne respectez pas l’une des conditions, un mandat d’arrêt sera émis contre vous et la caution pourrait être confisquée. Les conditions de remise en liberté, en particulier la surveillance électronique, permettront de s’assurer que l’accusé sera suivi de près. », a averti le juge d’instance Gabriel Gorenstein.

Des sources proches de l’affaire et présentes à l’audience, ont rapporté que Sam Bankman-Fried n’a pris la parole qu’une fois. C’était pour dire aux juges qu’il comprenait leur décision.

Polémiques sur la caution de Sam Bankman-Fried

Sur les réseaux sociaux, de nombreux membres de la communauté crypto ont critiqué la décision du tribunal. Pour les uns, Sam Bankman-Fried ne saurait être éligible à une libération sous caution. Ceci, en raison de la gravité des charges qui pèsent sur lui. D’autres ont évoqué le montant de la caution, garantie par ses parents.

À cet effet, la célèbre personnalité crypto Alexandra Hulk a publié un tweet dans lequel elle remet en question la capacité des parents de Sam Bankman-Fried à garantir une telle somme.

« Il y a 60 maisons à vendre à Palo Alto, allant de 950 000 dollars à 53,9 millions de dollars. En décembre 2022, la valeur nette de Joseph Bankman [père de Sam, Ndlr] était de 5 millions de dollars. Celle de Barbara Fried [mère de Sam, Ndlr] était de 3,8 millions. Sam Bankman-Fried lui-même avait encore 100 000 dollars. Le calcul ne tient pas debout. », a-t-elle écrit.

De son côté, le Youtubeur crypto Bitboy, s’est questionné sur la provenance de l’argent et a fait allusion à un complot. D’ailleurs, beaucoup ont abondé dans ce sens. Pour eux, Sam ne fera jamais de la prison, car il était un grand soutien pour la classe politique américaine.

Les observations de Bitboy Crypto

Rappelons qu’on accuse Sam Bankman-Fried de deux chefs d’accusation de conspiration de fraude électronique, de deux chefs d’accusation distincts de fraude électronique et d’un chef d’accusation de conspiration de blanchiment d’argent. Chacun de ces chefs d’accusation est passible d’une peine maximale de 20 ans de prison.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !